Menu
4 Décembre 2022 20:40 - écrit par

L'AJ Auxerre et l'Equipe de France, début d'une grande histoire d'amour !

1982 : l'AJA exemplaire en matière de recrutement et de politique de jeunes ! Ces joueurs de l'AJ Auxerre seront les premiers joueurs sélectionnés en équipe de France !




On se replonge en 1982. A la radio, on entend "Quand la musique est bonne" de Jean Jacques Goldman ou "It's raining again" de Supertramp. Et quid de l'AJ Auxerre me direz-vous ? Il faut savoir que la saison 1982-1983 a démarré timidement sur le marché des transferts avec l'arrivée du polonais Janas et du départ de Sab. Par contre aucun international à l'AJA... 

Mais tout va changer. Hidalgo et Bourrier vont faire appel à un joueur de l’AJ Auxerre pour l’équipe de France Espoir, Joël Bats. A Sochaux, il se contentait d’être la doublure de Rust, à Auxerre, on lui fait totalement confiance. Agé maintenant de 25 ans, il sait qu’il va devoir saisir sa chance contre la Hongrie Espoir. Il sera accompagné de Gendreau.

 

Un autre joueur auxerrois va faire son apparition dans le club France, Jean Marc Ferreri. Pourtant, dans sa jeunesse, Jean Marc Ferreri ne parlait que des Verts. Il aurait tant aimé rejoindre l’ASSE, mais il n’entrait pas dans les plans de Garonnaire… il se retourne alors vers Auxerre qui à cette époque était pensionnaire de la D2 et Guy Roux se montrera convaincant. Jean Marc a alors 14 ans !

En 1980, il rejoint l’équipe de France Juniors avec Anziani, Poullain, Der Zakarian, Bravo et Paganelli !
Saison 1979-1980, l’AJA accède à la 1ère division.
Michel Hidalgo fera appel à lui, le 31 aout 1982, face à la Pologne.

Jean Marc Ferreri va tout de suite trouver ses marques, notamment aux côtés de Szarmach. A-eux-deux, ils totaliseront 21 buts marqués sur un total de 24.

Ferreri apprend énormément, Szarmach est devenu un exemple pour lui. Cette complémentarité fonctionne parfaitement, mais attention, comme le dit Guy Roux, il ne faut pas limiter le jeu à 2 joueurs, il faut également développer le jeu à 3 ou à 4 avec Danio ou Lanthier !

Jean Marc Ferreri, c'est tout simplement la révélation de l'année 1982 (pour information sans citer tout le monde, mais voici d'autres lauréats, en 1981 Bellone, en 1980 Tigana, en 1977 Lacombe, en 1975 Rocheteau...).

Jean-Marc Ferreri, c'était impressionnant !

L’AJ Auxerre termine l’année en alternant le bon et le moins bon. Par exemple, malgré un excellent match, Ils sont battus à Geoffroy Guichard 1-0. Inversement ils arrivent difficilement à bout de Mulhouse 2-1, et ont dû attendre la 2ème mi-temps avant d’ouvrir le score.

Autant ensuite, la défaite à Nantes, le leader incontesté, semble logique, autant la défaite à domicile face à Nancy ne passe pas. Trop timorés avant la pause, ils échoueront malgré une course poursuite en 2ème mi-temps. Clairement, l’AJA peine lorsqu’il faut jouer deux matchs dans la même semaine.
 
Pendant ce temps, Jean Marc Ferreri n’en finit plus de surprendre en équipe de France. Avec Luis Fernandez, ils font partie des jeunots. Lors de la rencontre contre les Pays-Bas, ils se montrent très fringants. La presse sera unanime concernant Jean Marc : « c’est un bon élève qui ne manque ni de technique, ni d’imagination dans son jeu ». Il est carrément comparé à Michel Platini ! Guy Roux peut être fier !

Revenons sur les résultats auxerrois. Toujours cette alternance entre bon et moins bon et l’AJA qui oscille entre la 8ème et la 12ème place. Un autre titulaire qui fera parler de lui lors de la rencontre contre Bastia : Dominique Lokoli. Titularisé au poste d’arrière d’aile, il sera encore l’un des meilleurs défenseurs auxerrois.

On parle peu de l’AJ Auxerre dans la presse. C’est le signe que le club bourguignon n’a pas atteint les sommets, mais également qu’il n’a pas connu de dégringolade. Il faut rappeler que l’objectif du club, comme le dit Guy Roux, c’est le maintien !

Mais, après le nul au Parc des princes contre le PSG, c’est certain, Auxerre peut espérer mieux. Devant Bats, Gendreau, Barret et Lokoli, tiennent la maison. Avec un peu plus de confiance, Cuperly et Perdrieau pourraient se montrer encore plus offensifs. Devant on peut compter sur Ferreri et Szarmach pour faire le travail !

Alors, les avez-vous reconnus ?  Cet attaquant parisien n'arrive pas à sortir du marquage de ces 2 défenseurs auxerrois... toujours pas ?

Allez Papyfoot va vous aider... il s'agit de Rocheteau qui est marqué par Lokoli à gauche et Barret à droite.

Au final, je ne vous surprendrai pas en vous disant qu’Auxerre termine à la 10ème place à la fin des matchs aller !

Et vous ne serez pas surpris si je vous dit que Szarmach est 1er au classement des buteurs avec Krimau (Metz), Beltramini (Rouen) et Lacombe(Bordeaux).

Et au classement des étoiles :
. Bats meilleur gardien
. Lokoli 4ème meilleur arrière droit
. Janas 4ème meilleur libéro
. Ferreri 2ème meilleur demi offensif
. Szarmach 3ème meilleur avant centre
. Lanthier 2ème meilleur ailier gauche

Allez pour faire plaisir aux supporters, je suis sûr que vous les avez reconnus.


 

Papyfoot va vous aider...
En haut : Martini, Besnier, Gomes, Felipe-Geraldes, Gendreau, Lorant, Barret, Loiseau
Au milieu  Roux, Charles, Lokoli, Denis, Bats, Janas, Borel, Noel
Assis : Lopes, Ferreri, Garande, Danio, Szarmach, Gonfalone, Lanthier, Cuperly, Perdrieau

=> Si vous aimez le foot vintage, que vous êtes un grand nostalgique et passionné du ballon rond, alors venez consulter tous mes articles en cliquant ici : Papy Football !