Menu

LIGUE 2 : Le Havre en paix, l’ASSE à la ramasse, le point à la mi-saison


Dimanche 22 Janvier 2023 18:35 - écrit par

La première partie de saison de Ligue 2 nous a offert son lot de suspens, de surprises, et de déroutes ; il en faut bien. À la mi-saison, plusieurs enseignements peuvent déjà être tirés, même si la vérité d’aujourd’hui n’est jamais celle de demain. Le Havre, solide leader, l’ASSE dans une opération maintien, FC Metz et Girondins de Bordeaux en course pour remonter dans l’ascenseur. Si l’on était en cuisine, tous les ingrédients seraient réunis pour un plat 3 étoiles. Sur les pelouses de Ligue 2, le spectacle de 2023 s’annonce croustillant.



La Ligue 2 édition 2022/2023 se présente avec une nouveauté en août dernier : 2 montées, 4 descentes. Cette saison pas de barragiste, position qui avait permis à l’AJ Auxerre de remonter dans l’élite cette saison. Changement en haut, et aussi en bas du classement. Avec 4 descentes en Ligue 1, il y aura 4 descentes en Ligue 2 pour le passage à 18 clubs de l’élite du football français, tant voulu par la LFP.
 
2 montées pour 4 descentes, oui le niveau s’annonce relevé, épicé même. En début de saison, les incertitudes sont grandes, les certitudes sont ce qu’elles sont et valent ce qu’elles valent ; un peu comme cette phrase, elles ne veulent rien dire. 
 

Jeunes promus et légendes déchues

3 clubs arrivent de Ligue 1, l’AS Saint-Étienne, les Girondins de Bordeaux et le FC Metz. Trois clubs emblématiques du football français. Les Verts, décuple vainqueur de la 1ère division, un sextuple champion de France, et si le club au Graoully compte un palmarès moins fourni que ses 2 collègues de l’ascenseur, il reste vice-champion 1998, et 9ème club avec le plus de saisons en Ligue 1 de l’histoire, à égalité avec le LOSC
 
Côté montée, le Stade Lavallois et le FC Annecy retrouvent eux la Ligue 2. Les Tango retrouvent donc la deuxième division, 5 saisons après l’avoir quitté en bon dernier ; les Savoyards eux, la connaissent pour la première fois, même si le club avait connu cet échelon en 1993 avant d’être relégué en DHR puis dissout. Et pour le moment, il faut avouer que les deux promus sont valeureux, et font mieux que simplement se battre. Respectivement 14ème et 12ème, ils comptent 4 et 6 points d’avance sur la zone rouge ; de bonnes bases pour espérer se pérenniser dans l’antichambre de la Ligue 1. 
 
Enfin certains clubs maturent depuis un moment dans l’antichambre de la Ligue 1, le Paris FC et Sochaux, barragistes la saison passée par exemple. Le Havre FC, le SM Caen ou encore Amiens, des gros calibres peut-être enfin prêts pour un retour dans l’élite. Si on doit donner des favoris à l’aube de la saison, Sainté, Metz et Bordeaux partent avec une longueur d’avance : l’expérience. Encore plus pour les Grenats, champions de Ligue 2 en 2018/2019, on peut y ajouter les barragistes de l’année passée, un top 5 tout naturel donc. 

Le Havre seul au monde

Après avoir retranscrit le début de saison, bond en avant dans le temps. La 19ème journée de Ligue 2 vient de s’écouler, nous sommes donc à la mi-saison, et des conclusions peuvent être tirées ; en haut, comme en bas du classement. 
 
Commençons par le meilleur. Seul au monde, Le Havre a mis à l’amende la quasi-intégralité de ses concurrents. Avec une des meilleures défenses d’Europe et ses 7 buts encaissés, seul le FC Barcelone fait mieux, les hommes de Luka Elsner ont imposé leur cadence infernale que personne n’a su tenir pour le moment. Attention au grain de sel, Le Havre FC a l’habitude de gagner ses matchs par un petit but d’écart (5 fois en 12 victoires), et il ne faudrait pas que la machine s’enraye. Mal partis avec 2 nuls et 1 défaite lors de leurs 3 premiers matchs, les Havrais se sont donc mis en marche à leur rythme, et comptent aujourd’hui 11 points d’avance sur le 3ème, 9 sur son dauphin. 

Insouciants Girondins, Metz à deux vitesses

Un dauphin aux allures de requin. 33 points, comme un symbole, les Girondins honorent leur département. 2ème meilleure défense du championnat, David Guion et sa troupe ont montré de l’envie, de la détermination, et une insolente insouciance pour s’accaparer la deuxième place du championnat. Mais les Bordelais le savent, il faudra des recrues pour maintenir le cap en deuxième partie de saison. Souvent indisciplinés, plus téméraires que prudents, les Marines et Blancs manquent de maturité, et le payent cash. 2 nuls après avoir mené au score sur les 2 derniers matchs, et 4 points de perdus sur ses poursuivants. Longtemps seul entre Le Havre et le reste du monde, le FCGB voit dans son rétro un coach roumain lancé sur son dragon grenat.
 
Le FC Metz revient bien en cette fin de première partie de saison. Pourtant, le club à la Croix de Lorraine a eu un début d’exercice bien étrange. De suite dans la course à la montée, l’avant-dernier de Ligue 1 2021/2022 a subi un gros passage à vide après le match face à Guingamp perdu à la maison (6-3) à 8 contre 11. Les Messins ont enchaîné 4 défaites et 1 nul en 6 matchs, les retardant sur la quête à l’accession. Reboostés par une victoire en Coupe de France face à Raon-l’Étape, ils ont ensuite enfilé les victoires, 5 en 6 matchs pour un nul face à Niort (19ème). Résultat : une 3ème place à deux points des Bordelais. Ça y est, le navire marine et blanc et à portée de tir des canons grenats. Meilleure attaque du championnat avec 31 buts, Metz compte aussi sur l’arrivée de renforts, que les départs d’Amine Bassi et Kiki Kouyaté devraient accélérer. 3 clean sheets sur les 4 derniers matchs de Ligue 2, Boloni et ses hommes sont les meilleurs sur les 5 derniers matchs, 2ème sur les 10 derniers, parmi les seuls à s’être mis dans la cadence havraise. 
 
Dans la position actuelle, Metz semble le mieux armé du top 4 pour aller chercher Le Havre. Meilleure dynamique, attaque et défense en symbiose, même s’ils n’ont affronté qu’une équipe du top 5 (Grenoble) sur leurs 4 derniers matchs, le contenu est encourageant. En chasse après les Girondins de Bordeaux, les Grenats pourraient vite doubler le champion de France 2009 s’ils leur offrent à nouveaux des points. Sochaux a perdu en rythme sur les dernières semaines et semble s’être enrayé, notamment à cause de ses 2 défaites face au Havre et Bordeaux, calendrier compliqué. 

L’ASSE en sursis, un top 10 ultra resserré

Derrière le FCSM, Grenoble et Amiens sont en embuscade. Les Sochaliens qui ont du mal à revenir de la trêve, sont donc passés de la 2ème place à la 4ème. Ils ont perdu 10 points sur le leader havrais sur les 10 derniers matchs. Ils peuvent revenir sur le podium en battant le SM Caen le weekend prochain. Pour rappel, le match a été reporté à la suite du décès de la femme de Stéphane Moulin, coach du Stade Malherbe. 
 
Pas très loin derrière, Grenoble, Amiens ou encore le PFC se tiennent prêts au cas où les leaders commettraient la moindre erreur. 10 points séparent Metz 3ème de Dijon, 16ème et premier non-relégable. Autant dire que le premier faux pas se payera cash.
 
Enfin, en bas de tableau, l’ASSE peine à remonter la pente. Des recrues à tout va, des salaires mirobolants, le président Romeyer multiplient les tentatives de sauvetage pour maintenir Sainté à flot. Mais le chaudron ne bout plus, les supporters en ont marre de voir leur club gérer avec dédain et une forme certaine d’incompétence. Laurent Batlles tente ce qu’il peut pour grappiller des points avec ses hommes, mais la solution n’a toujours pas été trouvé. Match encourageant contre Bordeaux, carton contre Bastia, puis des débâcles comme contre Le Havre, les Verts n’y arrivent pas. Résultat une 18ème place, 18 points, pire défense du championnat avec 31 buts encaissés, le décuple champion de France a, déjà, 3 points de retard sur le DFCO, premier non relégable. La National pourrait anéantir l’ASSE, déjà en grande délicatesse sur le plan économique… Ce serait peut-être, la fin d’un club historique… 

En bref, cette première partie de saison nous aura gâté. La Ligue 2 montre à nouveau qu’elle est loin d’être une formalité, et le passage de la Ligue 1 à 18 clubs ne fait qu’élever un niveau de jeu et d’exigence physique déjà corsé. Il reste 19 rencontres. 19 matchs à tenir pour Le Havre solide leader pour le moment. 19 coups d’envoi pour Metz, Bordeaux et les autres pour tenter de revenir sur Elsner et ses hommes. 19 soirées à retenir son souffle pour Saint-Etienne, Nîmes, Rodez, Dijon, Niort ou Annecy, et éviter la relégation en National. Une chose est sûre, la Ligue 2 n’a pas fini de nous surprendre, de nous émerveiller, et de nous gâter. 

Ronan Baroni
Supporter du FC Metz. La taille de Pirlo, la passion de Guardiola et l'Italie dans le coeur. Formé... En savoir plus sur cet auteur