Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

LOSC : Christophe Galtier laisse planer le spectre d'une fin de saison chaotique


Christophe Galtier, entraîneur du LOSC, a tiré la sonnette d'alarme après la défaite de Lille OSC à domicile face à Nîmes Olympique qui lutte pour le maintien.

22 Mars 2021 08:40 - écrit par Rédaction JF


Après le FC Nantes la semaine dernière face au PSG, c'est Nîmes Olympique qui a fait chuter un prétendant au titre de Ligue 1. En effet, les Crocos ont croqué le LOSC lors de la 30e journée de Ligue 1. Une défaite des Lillois qui a permis au Paris SG de reprendre la première place de Ligue 1 après sa victoire sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais, lui aussi un candidat au titre. 

Une défaite du LOSC à l'image de ce que propose le club lillois depuis quelques semaines. Dans le dur, les hommes de Christophe Galtier balbutient leur football et semblent cramés en cette fin de saison. Un manque de fraicheur mental et physique qui inquiète le coach des Dogues. 

" Avec l’enchaînement de matchs, notre jeu s’est affaibli. Moins de précision dans les transmissions, moins de justesse technique, moins de qualité dans la finition. Il y a peut-être de la fatigue suite à l’enchaînement des matchs, un manque d’expérience et de maîtrise quand on se retrouve dans ce genre de situation : une grande exposition d’une équipe chassée. Notre jeu, ces derniers temps, est très pauvre. ", a déclaré Christophe Galtier qui concède aussi ses craintes pour la dernière ligne droite. 

"Ça va être difficile, oui, pour se battre pour le podium. On est quatre équipes. Je ne sais pas si on est la mieux armée, on est celle qui a le moins d’expérience, le moins de maîtrise, en ce moment. Un nouveau championnat démarre dans quinze jours avec huit matchs. Il y aura des confrontations directes, il y aura des matchs difficiles face à des équipes qui se battent pour le maintien, pour une place européenne. Je vais retrouver mon groupe après les sélections. Il faudra une analyse juste, ne pas tout jeter à l’eau. Il faudra retrouver les fondamentaux qui ont fait notre force sur les trente premiers matchs pour éviter d’avoir une fin de saison chaotique. "