Menu

LOSC, OM, ASSE, OL, Stade Rennais : Gérard Lopez met sur la table un plan de sauvetage


7 Avril 2020 09:20 - écrit par

LOSC News : Gérard Lopez, président de Lille OSC, a avec ses homologues de Saint-Etienne, Marseille, Rennes, Lyon,ou encore du PSG, dessiné les contours d'un plan de sauvetage pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2.



LOSC : Gérard Lopez, président de Lille OSC
LOSC : Gérard Lopez, président de Lille OSC
Suite à la mise à l'arrêt du football français pour cause de pandémie du coronavirus, les formations professionnelles vont se retrouver rapidement en grande difficulté financière suite à l'énorme manque à gagner généré par cette crise sanitaire mondiale. Bien décidés à prendre le taureau par les cornes pour limiter au mieux la casse, plusieurs présidents de clubs de Ligue 1, dont le boss du LOSC, Gérard Lopez, se sont regroupés pour mettre en place un plan sauvetage. 

Gérard Lopez annonce une ligne de crédit de 300/500 millions d'euros

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le dirigeant de Lille OSC a dévoilé les pistes actuellement étudiées afin débloquer des fonds nécessaires pour la survie des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2

"Nous sommes neuf avec Nasser al-Khelaïfi (PSG), Jean-Michel Aulas (OL), Bernard Caiazzo (ASSE), Jacques-Henri Eyraud (OM), Nicolas Holveck (Rennes), Jean-Pierre Rivère (OGCN), Olivier Sadran (TFC) plus Loïc Féry (FC Lorient), qui nous a rejoints dimanche pour m’apporter sa compétence en matière financière. Il n’y a aucun divergence. On est dans l’entrepreneuriat, on fait valoir nos idées et nos réseaux, de façon moins contraignante. (...) On doit se faire un trésor de guerre. Mais pas un trésor de guerre dans une banque qu’on n’aurait pas le droit de toucher. Non, une ligne de crédit, de plusieurs centaines de millions d’euros, qu’on pourrait débloquer à l’issue d’un vote effectué par les clubs, dans une situation comparable à celle d’aujourd’hui. Une ligne de crédit qui renforcerait la Ligue et le foot français." a déclaré Gérard Lopez avant d'évoquer l'estimation financière de ce plan d'action. 

"On situe notre demande entre 300 et 500 M€. Le taux d’intérêt serait autour de 8%. Sur une durée de trois à cinq ans, cela coûterait 3 à 4 M€ à chaque club de L1 par an. Compte tenu de l’urgence, c’est acceptable. On discute avec les investisseurs." a t'il conclu. 




Mercato Foot sur livefoot.fr foot live