Menu
Jeunesfooteux
3 Novembre 2022 06:35 - écrit par Rédaction JF

Le PSG de Al-Khelaïfi a pris un gros stop à 116M€ puis une remontada !



Terrible scénario pour le PSG et son président Nasser Al-Khelaïfi ! Malgré un nouveau but de Kylian Mbappé et une victoire sur le terrain de la Juventus Turin, le Paris SG aura subi une nouvelle "petite" remontada à distance avec le Benfica Lisbonne, qui a quant à lui écrasé le Maccabi Haïfa et qui s'est donc emparé de la première place du groupe H de la Ligue des Champions.

Mais que s'est-il passé à Haïfa ? Pendant que le PSG de Galtier s'imposait dans la douleur face à la Juventus Turin, avec Lionel Messi et Kylian Mbappé mais sans Neymar suspendu, le Benfica Lisbonne aura réalisé l'exploit d'inscrire six buts en Israël ce mardi soir et donc d'arracher sur le gong la première place du groupe devant le Paris Saint-Germain. Une nouvelle sorte de remontada subie par le PSG... Non mais vraiment, celle-là, personne ne l'avait vu venir et on va tous finir par croire que le club parisien présidé par Nasser Al-Khelaïfi est tout simplement maudit en Ligue des Champions.

C'est donc officiel : le PSG, deuxième du groupe H, connaît désormais ses potentiels futurs adversaires en huitièmes de finale de la Ligue des Champions... et hormis Tottenham ou encore le FC Porto (et encore ça reste costaud), le Paris SG et sa MNM (Mbappé - Neymar - Messi) auront de fortes chances d'hériter d'un gros morceau en C1 parmi Manchester City, le Real Madrid, le Bayern Munich voire le SSC Naples et Chelsea. Et oui, ça promet et on a déjà tous envie de savoir ce que le tirage au sort réservera aux pensionnaires du Parc des Princes.

Le Benfica Lisbonne fait mal au Paris SG !

Quelle histoire ! Si Luis Campos, qui garde toujours un oeil très attentif sur le marché portugais, avait tenté plusieurs coups du côté du Benfica Lisbonne lors du dernier mercato estival ainsi que pour celui à venir en janvier, notamment avec les jeunes et prometteurs Antonio Silva (18 ans, défenseur central) et Gonçalo Ramos (21 ans, attaquant), le PSG de Al-Khelaïfi avait malheureusement pris un gros stop à 116M€ sur ces deux dossiers !

En effet, les dirigeants du Benfica Lisbonne avaient tout d'abord annoncé qu'ils ne négocieraient en aucun cas le prix de Gonçalo Ramos et que pour le recruter, le PSG devrait payer le montant de sa clause libératoire, soit environ 46 millions d'euros. Une somme jugée trop élevée cet été par Luis Campos et Nasser Al-Khelaïfi. Idem pour Antonio Silva, dont le profil plaît beaucoup en interne au Paris SG et qui a tout pour devenir une référence au niveau mondial à son poste dans les années à venir. Mais le montant réclamé pour le défenseur international espoirs portugais s'élevait à 70 millions d'euros. Une manière de gentiment envoyer un stop au PSG également sur ce dossier.

Et au final, en terminant premier devant le Paris Saint-Germain dans leur poule de Ligue des Champions grâce une remontada venue d'ailleurs, le Benfica doit sûrement bien se marrer en repensant à tout ça... Que ce soit sur le terrain ou en coulisse lors du mercato, les Portugais auront eu à chaque fois le dernier mot. Et tant pis pour le club de la capitale du président Al-Khelaïfi, même si les murs vont encore trembler du côté de Doha au Qatar !