Menu
Jeunesfooteux
Jeunesfooteux

Le RC Lens de Haise au top, le même scénario qu'il y a 40 ans c'est fou !


5 Novembre 2022 18:35 - écrit par

Après avoir connu la Coupe d'Europe, le RC Lens était tombé dans l'anonymat. Nous sommes en 1982, et les revoilà à jouer les premiers plans dans le championnat. Au top, comme les Sang et Or de Franck Haise en ce début d'exercice 2022-2023 !


Nous sommes en 1982... c'est l'époque de SUPERTRAMP (It's raining aigain) ou encore de TELEPHONE (Cendrillon). Et au cinéma si je vous dis "L'as des As", vous me répondrez Jean Paul BELMONDO ! C'est vrai, et si nous revenons au football, après avoir connus la coupe d'Europe en 1977, le RC Lens est tombé dans l'anonymat. Nous voici en 1982, et le club décolle et surprend le football français. 

Cela surprend tout le monde... que nenni, certainement pas les supporters lensois. Ce retour au premier plan est tout simplement dû à l'arrivée d'un homme : Gérard HOUILLER. Cet ancien professeur d'anglais entraînait Noeux les Mines. Vous me direz, eh alors... et bien pour les anciens comme moi, il faut savoir que Noeux les Mines jouait en D2, et qu'ils ont même failli monter en D1 lors de la saison 1980-1981, battus lors des barrages par Toulouse. Donc Mr Gérard HOUILLER arrive au Racing Club de Lens.


Automne 1982, le RC Lens caracole aux avants postes de notre championnat. Et la France se pose des questions. Pourquoi ?
L'équipe n'a pas beaucoup changé. Certes il y a l'arrivée de PIETTE et d'un polonais méconnu nommé OGAZA et de renforts de Noeux les Mines : TIRLOIT et LEPROVOST ! Oui, les Sang et Or n'en finissaient plus d'impressionner... et pourtant les Lensois revenaient de (très) loin. Tiens, tiens... ne serait-ce pas la même chose que vit actuellement le club artésien entraîné par Franck Haise, solide deuxième de Ligue 1 derrière le PSG ?
 

Et oui, ci dessus, c'est Philippe PIETTE, et ci-dessous, son pote, un certain François BRISSON.
Vous comprenez peut-être mieux pourquoi Gérard HOUILLER a donné son accord à Romain ARGHIRUDIS quand ce dernier lui a proposé de poser ses valises à LENS...


Quelle erreur de ma part, j'ai oublié de mentionner Philippe VERCUYSSE ! Loin des renforts annoncés à BORDEAUX ou au PSG, les chèques émis lors de l'intersaison comportaient beaucoup moins de zéro... Ce succès est inexplicable, irrationnel, c'est du délire. Comment un entraîneur qui vient de nulle part (excusez moi pour Noeux les Mines) a-t-il réussi à faire des miracles aussi vite chez les pensionnaires de Bollaert ? Car oui, dans la base de données des entraîneurs à cette époque, Gérard HOUILLER était encore inconnu du grand public. Un peu comme Franck Haise à ses débuts sur le banc d'une équipe pro, qui sortait "un peu de nulle part" avant de faire ses preuves chez les Sang et Or au point de devenir l'un des meilleurs entraîneurs de Ligue 1, pour ne pas dire français...

Franck Haise, le nouveau Gérard Houiller ?

Très humain, Gérard HOUILLER dénote un peu dans ce monde, très proche des joueurs et loin de l'autoritarisme pratiqué par certains autres entraîneurs. Ce n'est pas courant, mais préserver l'équilibre individuel et collectif, à la fois au niveau du rendement mais aussi au niveau de l'humain. Voilà la recette.
Quand en plus on voit une équipe avec trois attaquants et un milieu de terrain offensif, on comprend tout de suite la fête proposée lors de chaque match à BOLLAERT !
Bon, il faudra faire attention tout de même pour ceux qui s'en rappellent... 29 octobre 1982, le RC LENS se déplace à TOURS (ben oui, TOURS était en D1...). Match bizarre, au bout d'un quart d'heure TOURS mène déjà 2 buts à zéro. Puis catastrophe, HEDOIRE se blesse et doit quitter le terrain. Pas de gardien remplaçant, du coups c'est Daniel XUEREB qui s'y colle. Bon au final, TOURS l'emportera 5-1. "Nous retiendrons a leçon" dira Gérard HOUILLER à l'issue du match.


Allez, pour ceux qui ont des problèmes de mémoire...
En haut : LEPROVOST, HOUILLER, HEDOIRE, FLAK
Au milieu : KRAWCZYK, VERCRUYSSE, LECLERCQ, SENAC, THORDARSSON, OGAZA, TIRLOIT
Accroupis : BADE, PIETTE, XUEREB, TOURNAY, BRISSON et GALLOU

Bravo au RC LENS, et vous êtes surpris de les revoir dans le haut de tableau en 2022... moi pas ! Et nul doute que Gérard Houiller aurait été très fier et admiratif du travail accompli par Franck Haise dans le Pas-de-Calais !