Menu
15 Janvier 2023 20:10 - écrit par

Le SC Bastia lui doit énormément, il avait sauvé le club corse !

Rappelez-vous la saison 1982-1983 du SC Bastia, le club corse aurait pu déposer le bilan. Et pourtant...



Jeudi 29 juillet 1982, en fin d'après-midi, le Sporting Etoile Club de Bastia met la clef sous la porte. Les dettes sont trop importantes. Le lendemain, il est sauvé du naufrage par un homme de 42 ans, François Vendasi (qui malheureusement vient de nous quitter en novembre 2022) et par la municipalité !
 

François Vendasi (ci-dessus) dirige une grosse entreprise de travaux publics. Construire des ponts, des hôpitaux, des écoles, c'est son truc. Renflouer un club pro, un peu moins... mais il sait s'entourer.

​Et il pourra compter sur Barthélémy Dominici, propriétaire d'un café sur la place Saint Nicolas et ancien basketteur (1m90). Le genre de personne sur qui on peut compter. Ce dernier mettra en gérance tout de suite son affaire pour s'occuper exclusivement du club.
 

C'est une nouvelle équipe qui est constituée. Jules Filippi (recruteur de génie), Daniel Fratoni, Jo Bonavita et Jacky Massoni.

Le club est sauvé, et tous les Bastiais se mettent à y croire. Mais la situation est très critique. La stratégie du nouveau président est simple :
1 - recruter des vedettes....
2 - ramener le public au stade avec une politique d'abonnement à bas prix
3 - épurer la dette du club (9 millions)

Et le plus incroyable, c'est qu'il a réussi !

Sur les 9 millions, 2,8 ont été payés par la municipalité et le Conseil Général. Et le reste ?

Les joueurs qui n'étaient plus payés depuis 3 mois (aujourd'hui leur salaire est garanti jusqu'à la fin de la saison). Un prêt pour la réfection de la pelouse et du stade et une foule de factures impayées.

Le club a obtenu des rabais, des dons, l'apport du sponsor RMC et la campagne d'abonnement a très bien fonctionné (les dirigeants ont fait du porte à porte, oui monsieur !) puisque 2000 personnes ont pris leur carte.

Il reste 1,8 millions à trouver. Une tournée des maires va être organisée, ainsi qu'une tombola géante. A partir du 1er février 1983, 60.000 billets de loterie seront mis en vente au prix de 20 francs. Les Corses, joueurs de nature, et tous fans du SC Bastia devraient être intéressés. 

Ici, le foot est roi. Il suffit de se souvenir de la folie collective qui a accueilli la Coupe de France en 1981. Comme le dit Antoine Redin (ci-contre) l'entraîneur bastiais, la Coupe a toujours eu un parfum particulier.

Et pour ceux qui l'auraient oublié, voici ci-dessous la photo de l'équipe qui a remporté la Coupe de France le 13 juin 1981 contre St Etienne 2-1.

Vous vous rappelez de cette finale ? alors qu'on s'attendait à un doublé des Verts, le SECB avait renversé tous les pronostics !
Vous vous rappelez de cette équipe ?
Debout : CAZES, PASTINELLI, LACUESTA, HIARD, DESVIGNES, ORLANDUCCI
Accroupis : MARINI, FIARD, MILLA, IHILY, MARCIALIS, HENRY, MARCHIONI

Mais revenons à notre saison 1982-1983. Le maintien est devenu une obsession pour le club. La saison avait bien débuté, mais ensuite ça s'est un peu compliqué, notamment avec la blessure de Marcialis. Et Roger Milla (photo ci-dessous) qui n'avait plus le même rendement.

Oui, c'est compliqué, mais tous les joueurs sont solidaires du président. Ils savent combien, il s'est démené pour sortir le club de cette crise. Maintenant il faut être raisonnable et il faut vivre dans la limite de ses moyens. 

Et si le club se maintenait... et là le visage du président s'éclaire "En cas de maintien, le Sporting devrait enregistrer l'arrivée d'un grand renfort. Si l'on peut...".  Et il ne faut pas oublier la remise en état du stade Armand-Césari, mais pour cela il ne faut pas non plus oublier que le président s'occupe des travaux publics !

Que de chemin parcouru depuis ce 29 juillet 1982, et quel modèle ce président !

Maintenant, si nous faisons le point à l'issue de la 23eme journée (soit le 30 janvier 1983), le SECB pointe à la 16ème place (notamment grâce au match nul obtenu à Nancy 2-2). Mais tout se tient dans un mouchoir de poche. Metz qui est 11eme a 21 points et Mulhouse qui est dernier totalise 18 points. C'est un championnat de fou !

Pour les fans, voici les joueurs qui vont tout faire pour maintenir le club en D1.

Les reconnaissez-vous ?

Papyfoot va vous aider...

Debout : CAZES, VERNET, NATIVI, BACCONNIER, ORLANDUCCI, HIARD
Accroupis : BOROVNICA, DE ZERBI, FIARD, MILLA, IHILY