Menu

Le fair play financier assoupli ? Bonne nouvelle pour l'OM ?

14 Mai 2020 18:31 - écrit par

Le football à l'arrêt, les clubs ne gagnent plus ou presque plus rien. Résultat : les dettes se creusent et les clubs pourraient être épinglés par le fair play financier. Résultat: l'UEFA qui ne pourra probablement pas tenir ses réunions en 2020 pourrait alléger les règles du fair play financier pour les prochaines saisons.




À l'arrêt depuis mars, le football européen est frappé de plein fouet par le coronavirus. La pandémie affecte énormément l'économie des clubs. Les pertes s'élèveraient à plusieurs centaines de millions d'euros pour plusieurs clubs. Une conséquence désastreuse pour certaines équipes qui, ne pourront pas recruter pendant les prochains mercatos. De plus, ils pourraient subir des pénalités et être sanctionnés par l'UEFA. 

Au début du mois d'avril, l'UEFA avait suspendu les règles du fair play financier mais seulement pour l'attribution des places européennes en 2020-21. Mais cet assouplissement ne s'appliquait que pour l'exercice de la prochaine saison. Or, on se rend compte petit à petit que rien ne s'arrangera comme ça et qu'il faudra plusieurs mois, voire saisons pour se remettre de cette pandémie. L'UEFA songe donc à assouplir les règles du fair play pour les prochaines saisons.

60 millions au lieu de 30 autorisés ?

En Europe, les clubs n'ont le droit qu'à 30 millions de déficit sur l'exercice des trois dernières saisons conformément au fair-play financier. Au vu des conditions très délicates de cette saison et sûrement la prochaine, l'UEFA, selon RMC Sport, songerait à rallonger ce déficit. En effet, les clubs pourraient atteindre un déficit de 60 millions d'euros sur les 2 dernières saisons sans être inquiétés par l'instance européenne.

Ces mesures permettraient tout d'abord de laisser une plus grande marge de manœuvre aux clubs actuellement en difficulté. De plus, les réunions prévues en octobre 2020 pour discuter des sanctions à adopter dans le cadre du fair-play financier ne pourront pas se tenir pour des raisons sanitaires logiques que l'on connait. Ainsi, les réunions se tiendraient la saison prochaine ce qui permettrait aux clubs ayant eu 1 bonne année sur les 2 précédentes de rentrer dans les clous des nouvelles règles. Et par conséquent, éviter les sanctions. 

Néanmoins, les clubs dont le dossier est déjà en cours d'examen comme l'Olympique de Marseille qui, on le sait est dans le dur économiquement ne devraient pas être graciés. En effet, leur déficit existait déjà avant la crise sanitaire du coronavirus et, même si la situation n'arrange rien, le déficit économique n'est pas le résultat direct de la pandémie, bien que celle-ci l'augmente encore un peu plus.






Les News

Mercato Foot sur livefoot.fr foot live