Menu
15 Janvier 2023 15:35 - écrit par

Les fans de l'AS Monaco l'adorent, impossible d'oublier ce joueur !

Les fans de Umberto Barberis sont nombreux. Il a laissé de très bons souvenirs du côté de l'AS Monaco, et ça se comprend !



D'origine italienne, ce joueur suisse va faire ses débuts à Sion, puis aux Grasshoppers de Zurich, puis au Servette de Genève. Le voici maintenant à l'AS Monaco pour l'ouverture de la saison 1980-1981.

Comme de nombreux joueurs suisses, ces derniers quittent le pays. Nous étions habitués à les voir dans les championnats allemands ou italiens, mais force est de constater que la cote de la France monte de plus en plus (Chapuisat à Paris et Jeandupeux à Bordeaux notamment).

 

Son intégration dans le groupe se fera sans difficulté grâce à Jean Petit. Clairement cette équipe compte beaucoup sur son expérience.

Mais revenons sur cette saison 1982-1983, et plus précisémment, il y a 40 ans . Après leur périple asiatique, les monégasques doivent reprendre le championnat. Et pour cette reprise, ce sont les bastiais qui se rendent au Stade Louis II. 

L'ASM l'emporte 3-0. Ci-contre, Barberis qui devance Cazes tout aussi nettement que les champions en titre devanceront les corses au coup de sifflet final.

Mais voilà, l'ASM est toujours inconstant, en témoigne cette défaite face à Laval. On cherche des excuses : les jeunes seraient peut-être trop nombreux et l'encadrement des anciens dont fait partie Barberis en trop petit nombre (ajoutez Perais et Vitalis). Suite à ce match, il n'hésitera pas à secouer le cocotier !

Et parfois c'est nécessaire. Revoici nos Monégasques à Louis II face à Brest. Score sans appel 5-0 avec 2 buts d'Umberto !
Non seulement il parle, mais il joint le geste à la parole. (photo ci-contre).

A l'issue de la 23ème journée, Monaco pointe à la 4ème place au classement. Il n'y a pas le feu. Il faut être patient. Il faut vraiment que l'ASM retrouve ses marques, surtout à l'extérieur !

N'hésitez pas à revoir les articles de papyfoot :
Barberis, un joueur apprécié
La triste élimination en Coupe d'Europe