jeunesfooteux

Rédigé par Marine BUET le Mardi 16 Avril 2013 à 13:55

Lettre ouverte à Pierre Ménès


Puisqu'il est aujourd'hui très à la mode de faire des lettres ouvertes sur la toile, ne restons pas Frigide, et répondons à ce cher Pierre Menès, qui a décidé de s'attaquer au physique...



On avait dit "Pas l'physique !"

Lettre ouverte à Pierre Ménès
Lorsque le milieu de terrain marseillais Joey Barton a une nouvelle fois fait parler de lui (oui rappelez vous, juste avant d'avoir twitter que Thiago Sylva était transsexuel), c'était au sujet de Pierre Ménès. Mécontent de la critique footballistique apportée par le journaliste sportif de Canal +, le joueur avait alors tenu des propos inadmissibles concernant la corpulence de Pierre Ménès. Mangez des salades, mangez des salades ! qu'il disait. Mais surtout, manger des carottes, ça rend aimable.
Barton avait alors été fustigé de tous les côtés sur le principe même (et avec raison), qu'il ne faut pas s'attaquer au physique des gens. A l'intégrité physique et morale. En guise de réponse, Pierre Ménès avait alors tweeté que comme, soit disant, il avait un "gros bide", Barton avait du alors laissé son "hypothétique cerveau tomber dans le caniveau".

Mais alors Monsieur Ménès, on ne s'attaque pas au physique des gens ?
Pour rappel, le journaliste a publié récemment un article clashant le football féminin (paru le 6 mars 2013 dans le journal l'Equipe) et s'attaquant principalement au physique des joueuses. En mettant de côté les hypothèses d'une possible maladie d’Alzheimer ou d'un rapprochement avec la famille des poissons rouges, Pierre Ménès a donc délibérément attaquer non pas le football féminin mais bien les femmes jouant au football.
Ouf, il a quand même relevé quelques progrès (on s'est même demandé en lisant l'article s'il ne fallait pas légiférer pour interdire les femmes de faire du foot). Les "grosses dondons" (sympa pour Marinette Pichon) "trop moches pour aller en boîte le samedi soir", sont devenues "des filles". Formidable. Mais Monsieur Ménès, n'allez - vous pas un peu loin dans vos propos en remettant en doute la féminité des joueuses ? Joey Barton s'est longuement fait critiquer pour avoir supposer le transsexualisme du joueur parisien, et il est certain que les propos du journaliste sont autant insultant et dégradant que ceux du joueur. Sauf que ce sont des femmes. Heureusement, maintenant, elles ont des cheveux longs (les pédopsychiatres pourraient ici expliquer que c'est à partir de 3 ans qu'un enfant peut comprendre qu'une personne avec les cheveux courts, peut être une femme et inversement, mais faudrait quand même pas trop en demander...). Devrait - on les faire jouer en jupe pour que le plaisir des yeux de monsieur soit combler ?
Cela n'est pas sans rappeler l'intersexualisme de certaines sportives (telle Caster Semenya), longtemps fustigées et qui a notamment posé problème lorsque leurs performances étaient hors normes. Ouh, surtout que les "femmes restent des femmes".

Le problème n'est pas tant que vous ayez raison ou tort. En effet, la puissance physique des jeunes femmes n'est pas comparable à celle des hommes (encore pourriez - vous vous pencher sur quelques articles qui expliquent pourquoi c'est le cas) mais plutôt la manière dont vous attaquez personnellement, dans leur intégrité, les joueuses et surtout, en tant qu'amoureux du football, votre négation à concevoir qu'il puisse exister différentes manières de pratiquer et d'apprécier le football.

Salutations, Pierre.



Mots clés : Barton, Menes

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Réagir à cet article