Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Ligue 1 - Ligue 2 : l'attitude de Canal+ au sujet des Droits TV ne passe pas


S'estimant avoir été lésé par la LFP dans l'attribution d'une grande partie des droits TV au groupe Amazon, Canal+ a décidé de se retirer de la Ligue 1. Une décision qui fait débat.

15 Juin 2021 14:40 - écrit par Rédaction JF


Denis Balbir estime que Canal+ est un mauvais perdant

Vendredi, le Conseil d’Administration de la LFP a décidé d’octroyer au groupe Amazon les droits des lots des deux consultations Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 BKT lancées par la LFP le 19 janvier dernier, et qui avaient été déclarées infructueuses. Ces lots incluent notamment 304 matchs de Ligue 1 Uber Eats, dont les dix meilleures affiches, et 304 matchs de Ligue 2 BKT, par saison, pour les trois saisons à venir (2021/2022, 2022/2023 et 2023/2024).

Une décision qui a provoqué la colère du groupe Canal+, qui a décidé de se retirer de la L1. Il renonce donc au lot sous licencié à BeIn Sports. Pour Canal+, il était hors de question de payer plus qu'Amazon pour avoir moins de matchs que le groupe américain.

Un coup de pression de Canal+ qui a été repris de volée par plusieurs journalistes, dont Denis Balbir qui estime que le diffuseur historique de la Ligue 1 est un mauvais perdant et qu'il devrait tout simplement rester à sa place. 

" Déjà, se permettre, quand on est diffuseur, d’imposer un retour à une Ligue 1 à 18 clubs, je trouve que c’est un peu limite. Je ne comprends pas comment un diffuseur peut émettre ce genre de jugement sans penser aux salariés des clubs, aux joueurs, aux staffs qui seront impactés. Si la réforme était passée cette année, on aurait perdu un club emblématique comme le FC Nantes. Canal+ doit rester à sa place. Le rôle d’un diffuseur, c’est de faire un travail rédactionnel, d’images et de financement. Si Canal ne peut (ou ne veut) pas mettre l’argent, il perd les droits et c’est normal. Cela a toujours été comme ça. A l’époque de TPS, Canal+ était dans le rôle du vainqueur et tout le monde était content d’accrocher l’exclusivité. Aujourd’hui, c’est Amazon et il faut savoir perdre ", a t'il déclaré dans sa chronique sur le site But Football Club