Menu

Ligue des Champions - Qui sera qualifié si les tours préliminaires sont supprimés ?


À cause de la pandémie du coronavirus, l'UEFA envisagerait de supprimer les barrages et les tours préliminaires pour la Ligue des Champions. Un casse-tête pour tous les clubs habituellement qualifiés par ce biais ou pour ceux qui se sont battus pour atteindre cet objectif. Qui sera qualifié si l'UEFA vient à supprimer tous ces tours de qualifications ? Décryptage.

11 Mai 2020 19:10 - écrit par


Stade Rennais, Ajax Amsterdam, Alkmaar, second de Belgique, Portugal, Autriche, Ukraine, Croatie, etc. 55 clubs disputent habituellement barrages et tours préliminaires pour décrocher une place en Ligue des Champions. Si l'UEFA venait à les annuler, il resterait 6 places à distribuer pour l'édition 2020-21 de la reine des compétitions. Quelles conséquences ? Qui choisir ? Par quel biais attribuer ces 6 dernières places ? 

 

Des enjeux économiques

Les barrages, au delà de l'aspect qualificatif pur des matchs, servent aussi à l'UEFA pour distribuer les primes aux équipes qui les jouent. Et si une équipe est qualifiée à la place d'une autre, la différence de prime peut être impressionnante
Par exemple, une équipe qui se qualifie pour la phase de groupe recevra 15,25 millions d'euros contre 5 millions pour ceux éliminés au dernier tour des barrages. Comment attribuer 10 millions de plus à 6 des 55 équipes ? Sur quel critère ? Et la différence et d'autant plus grande au tour précédent. 
Une équipe en 3ème tour préliminaire touchera 480 milles euros de prime, si elle se qualifie pour les barrages, elle touchera donc 5 millions en cas de défaite et 15,25 millions d'euros si elle parvient à se qualifier. 
Sur le modèle de la Ligue des Champions 2018-2019, 229 millions d'euros devront donc être répartis entre 55 clubs. Une somme astronomique et un choix qui fera forcément débat parmi les clubs touchant les primes. 

Quels critères pour les 6 dernières places ?

Imaginons que l'UEFA décide d'attribuer les 6 dernières places selon le coefficient européen, le Stade Rennais ne jouerait définitivement pas la Ligue des Champions, alors que l'Ajax ou les clubs autrichiens auraient une chance de se les voir attribuer. Mais selon le Times, les possibilités envisagée par l'UEFA ne sont pas vraiment dans cette optique. 
Les possibilités seraient : 
- Jouer sur un match sec, et sur terrain neutre. Solution compliquée du fait des multiples déplacements que cela génèrerait. 
- Se faire affronter les 12 champions des 12 pays les mieux classés au coefficient UEFA et ne disposant d'aucun club en phase de groupes.
- Annuler tous les tours préliminaires. 

Dans les 2 dernières situations évoquées, Rennes, l'Ajax ou tous les seconds des championnats portugais, suisse, turc, ukrainien ou même belge ainsi que le 3ème de Russie ne joueraient assurément pas la future Ligue des Champions. Si cela devait arriver, l'UEFA devrait reverser une compensation financière aux clubs. Mais quand on sait la folle aventure menée par l'Ajax la saison dernière, l'espoir du Stade Rennais de jouer la LDC ou les contrats financiers avec les sponsors des clubs, une simple contre-partie financière ne sera sûrement pas suffisante

L'UEFA se retrouve donc face à un véritable casse-tête économique et sportif. Entre les primes, l'organisations des matchs, des tirages au sort, l'UEFA va devoir trancher pour la solution qui lui semblera la plus juste sportivement et en terme d'équité. Ce ne sera pas une mince affaire et plus d'un club risque d'être mécontent de la décision qui sera donnée par l'instance européenne.







L'actu en direct
Sur Jeunesfooteux.com suivez toutes les dernières actualités foot les rumeurs transferts et tous les transferts officiels du mercato.



Mercato Foot sur livefoot.fr foot live