Menu

Manchester City : Mario Balotelli (Adana Demirspor) exprime ses regrets et ose une comparaison avec Cristiano Ronaldo et Lionel Messi


Dans un récent entretien donné à The Athletic, Mario Balotelli a fait part de ses regrets d'avoir quitté Manchester City.


2 Mars 2022 23:05 - écrit par

Le championnat turc semble particulièrement réussir à Mario Balotelli. Du haut de ses 31 ans, l'attaquant excelle avec le promu Adana Demirspor, cinquième du championnat. L'international italien a inscrit 10 buts en 22 matches.

Lors d'une conversation avec Nedum Onuoha pour The Athletic, Super Mario a parlé de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. "J'ai raté quelques occasions d'être à ce niveau", a-t-il dit. "Mais je suis sûr à 100% que ma qualité est au même niveau qu'eux mais j'ai raté quelques occasions (...) Ça arrive".
"J'aurais probablement pu gagner un Ballon d'Or, j'en suis sûr"

Il a poursuivi en disant : "Aujourd'hui, je ne peux pas dire que je suis aussi bon que Ronaldo, car Ronaldo a gagné combien de Ballons d'Or ? Cinq ? Vous ne pouvez pas vous comparer à Messi et Ronaldo, personne ne le peut". À part lorsqu'il s'agit de parler de talent pur. "Si on ne parle que de qualité, de football de qualité, je n'ai pas à être jaloux d'eux, pour être honnête". 

Mario Balotelli a passé deux saisons et demie, plutôt mouvementées à Manchester City, délivrant une passe décisive pour Sergio Agüero auteur du but donnant le titre aux Skyblues en 2011.

"Je pense que c'était ma plus grosse erreur, de quitter City", a admis le trentenaire. "Même l'année où je suis parti, j'ai très bien joué à Milan pendant un an et demi, mais après j'ai eu quelques problèmes
Et maintenant que je suis plus vieux, je sais que je n'aurais pas dû quitter City à ce moment-là
", a regretté l'ex-star du Milan AC. "Toutes ces années à voir City s'améliorer, s'améliorer et s'améliorer. J'aurais pu être ici comme Sergio a Agüero pendant longtemps (...) Si j'avais eu mon état d'esprit d'aujourd'hui, quand j'étais à City, j'aurais probablement pu gagner un Ballon d'Or, j'en suis sûr. Mais tu sais, quand tu grandis, tu mûris plus...".

On en est pas aussi sûr...