Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux
              

Mercato OM : Dimitri Payet, une grosse erreur de casting - Il y va cash !


Alors que Pablo Longoria a affirmé qu'il ne se gênera pas pour faire partir des éléments comme Dimitri Payet, le journaliste Mohamed Bouafsi est allé plus loin en affirmant que l'OM n'aurait jamais dû rapatrier le réunionnais. Tentative donc de défense... ou d'attaque !

6 Mars 2021 08:40 - écrit par


« Pour moi, l’OM doit absolument s’en séparer cet été. L’OM doit tout faire pour s’en séparer. Même s’il faut lui donner 1, 2 ou 3 millions d’euros pour que ça soit fini ou 5 millions d’euros (...). La prolongation de Payet était complètement ridicule. Même son retour à l’OM n’était pas une bonne chose. Je me répète, sa prolongation était une énorme erreur ».

Paroles signées Mohamed Bouafsi, journaliste à RMC Sport lorsqu'il a évoqué le cas Dimitri Payet. Ainsi le réunionnais n'est pas immortel à l'OM et Pablo Longoria n'hésitera pas à le mettre dehors au prochain mercato. Parce que la prolongation de Dimitri Payet jusqu'en 2024, celui que l'on doit qualifier de "marseillais à vie" semble être dénuée de bon-sens au regard du bilan contestable de ce dernier sur la Canebière.

 

Payet était la tête d'affiche du projet, à tort

Lorsque l'OM nous a vendu l'idée d'un "Champions Project", on devait se taire et voir ce que tout cela allait donner. Non sans une certaine prudence. Après tout le quidam Jack Kachkar n'avait-il pas enfumé le peuple marseillais avec sa tentative de rachat en 2007 ? L'OM change ainsi de cap en 2016, rapatrie certains joueurs comme Dimitri Payet ou Steve Mandanda, et fait venir certains internationaux comme Adil Rami.

Ainsi Payet est devenu le symbole, la tête d'affiche d'un club qui se doit de concurrencer le PSG. Dimitri Payet, 29 ans à l'époque, avec un palmarès vierge et qui n'a pas encore bougé d'un iota. Malgré des belles saisons en Ligue 1 et un passage assez bon chez un club de seconde zone, West Ham, Payet ne représente pas grand chose dans le monde du football français. Et tant pis si le poteau de Gignac l'a empêché de soulever l'Euro 2016. Il a voulu revenir à l'OM ? Soit. Mais aucun grand club européen ne s'est dépêché pour le faire venir. Et ça ce n'est pas vraiment un hasard. Dimitri Payet est un bon joueur, sans plus. C'est comme ça.

Payet à l'OM, tout ça pour ça

Parce que finalement Dimitri Payet à l'OM pour l'heure, cela se résume à un passage très contrasté avec quelques hauts, comme bien sûr ce joli parcours jusqu'en finale de Ligue Europa en 2018, et quelques performances de choix dans les grands matchs de Ligue 1. Ah, si seulement il était à son meilleur niveau contre la machine Atletico Madrid, il aurait peut-être pu changer le destin marseillais et sans aucun doute son bilan en terre phocéenne. Il aurait pu trôner à jamais dans l'histoire du club phocéen.

Que va-t-on finalement retenir ? Des hauts donc parce que Marseille a vibré grâce à sa "star", mais aussi beaucoup de bas. Ses irrégularités tout au long de ces cinq ans, son contrat de longue durée a déstabilisé le vestiaire, son conflit avec Florian Thauvin également. Puis sa condition physique déplorable. Déplorable pour un joueur qui représente une ville comme Marseille. Déplorable pour un joueur tête d'affiche d'un projet tel que le Champions Project, projet finalement moqué à tout-va.

Et enfin, son aventure en C1 cette saison, saison qui a montré aux yeux de la planète entière - si des doutes subsistaient encore - que Dimitri Payet et la C1, ce n'est pas sa tasse de thé. Attendu comme le messie, parce qu'après tout il a été amené pour cela, Payet n'a jamais pesé. Le fait qu'il ait offert une première victoire aux Olympiens depuis l'Inter en 2012 sert à quoi ? Le fait qu'il ait ouvert son compteur but contre l'Olympiacos après 22 rencontres de misère sert à quoi quand on finit solide dernier d'un des groupes les plus fastoches que le plateau ait proposé ?

Payet aurait pourtant pu devenir une légende en 2018...

Et quelle trace concrète laissera-t-il dans l'histoire du club marseillais si jamais sa carrière s'arrêtait cette saison ? Ce parcours en finale de C3 en 2018 est l'apogée de son aventure ici, on ne doit pas l'oublier. Après tout le football hexagonal dispute de manière tellement occasionnelle la finale de la Coupe d'Europe que Marseille doit lui accorder du crédit à cet effet. Certes.

Mais tout ce qui a été observé entre les performances globalement irrégulières depuis 2016, le surpoids, le manque d'effort constant sur le terrain pour défendre, ce petit je-m'en-foutisme par moments, les incendies allumées dans le vestiaire, la saison ridicule en C1 dont il en est le chef d'orchestre absolu, arrivent pratiquement à eux tous à effacer ce qu'il a fait en 2018. Ou plutôt ce qu'il a failli faire: faire de cet OM moyen un vainqueur d'une Coupe d'Europe, qui aurait donné une émotion peut-être semblable à 1993. C'est peut-être finalement cela le plus dramatique pour Dimitri Payet...



 


Un Monsieur de Chelsea, observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et italien... En savoir plus sur cet auteur

News

Mercato Foot sur livefoot.fr foot live