Menu

Mondial 2022 : Alvaro Morata dégoûté de ne pas voir l'Italie à la prochaine Coupe du monde

Suite à l'élimination de l'Italie en barrages face à la Macédoine, Alvaro Morata n'a pas caché sa tristesse.

31 Mars 2022 01:35 - écrit par


Tout comme l'Équipe de France mardi soir, l'Espagne n'a pas fait de détails face à l'Islande pour son deuxième et dernier match amical de cette trêve. Dans la continuité de l'Euro prometteur de la Roja, cette large victoire 5-0 est venue conforter le travail de Luis Enrique.

Auteur d'un doublé, Alvaro Morata a brillé sur la pelouse de Riazor à La Corogne. L'attaquant de la Juventus a toujours trouvé le chemin des filets lors des cinq derniers matchs avec la Selección. En marquant ses 24e et 25e buts en 52 sélections sous le maillot de la Roja, l'attaquant espagnol (52 sélections) dépasse l'une des légendes du Real Madrid, Alfredo Di Stefano et égale Emilio Butragueño.

Une performance qui compte mais Morata préfère garder l'essentiel et le travail collectif du groupe lors de cette trêve : "Très heureux surtout de voir comment les gens sont avec nous. Ils ont été incroyables et ça nous motive beaucoup à continuer de travailler et à essayer de rêver. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui vous permettent de rêver pour l'avenir. Nous avons fait une bonne semaine pour répéter et travailler sur beaucoup de choses que vous ne pouvez pas faire en compétition. Peu importe qui marque les buts, l'important est de gagner et je suis très content des buts de chacun.", a confié l'Espagnol après le match contre l'Islande.
 

Une Coupe du monde sans Italie a moins de saveurs

L'Espagne verra le Mondial 2022 en fin d'année contrairement à son voisin italien, la deuxième édition consécutive. Une triste nouvelle qu'a accueilli Alvaro Morata. L'attaquant de la Vieille Dame n'est pas rancunier suite à la défaite de son pays en demi-finale du dernier Euro. Au contraire, l'Italie semble être chère à son cœur.

​"La vérité c'est qu'une Coupe du monde sans l'Italie, c'est moins une Coupe du monde. J'aurai aimé que l'Italie se qualifie pour la Coupe du monde", a regretté l'attaquant Juventini. "J'ai beaucoup de famille, d'amis et de coéquipiers italiens. Il faut toujours souhaiter le meilleur à ses collègues et amis, n'est-ce pas. Je n'aurai jamais imaginé un autre championnat du monde sans l'Italie mais je pense qu'ils ont une super génération de jeunes talentueux et qu'ils vont briller à l'avenir."







Mercato Foot sur livefoot.fr foot live