jeunesfooteux
Rédigé par Fabien Guyon le Mardi 24 Mars 2015 à 21:53

Nabil Fékir en bleus


Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, a mis fin à un faux suspense en retenant, jeudi, l'attaquant lyonnais, Nabil Fékir, dans la liste des joueurs convoqués pour disputer les deux matchs amicaux contre le Brésil, jeudi 26 mars au Stade de France, et le Danemark, trois jours plus tard à Saint-Etienne.



Nabil Fékir a t-il bien fait de choisir les bleus ?

Quatrième meilleur buteur de la Ligue 1 (11 buts), l'ailier de 21 ans est l'un des meilleurs joueurs de l'OL, second du championnat. Le Rhodanien découvrira le château de Clairefontaine. Il essaierai de s'imposer dans l'attaque tricolore orchestrée par la triplette Valbuena-Griezmann-Benzema.

Entre le vœu de son père Mohamed, qui souhaite que son fils évolue avec les Fennecs, et ses ambitions sportives, Nabil Fekir appelle Christian Gourcuff, le 6 mars, pour lui dire qu'il voudrait, pourquoi pas, porter le maillot algérien. Le technicien le pré-convoque donc dans une liste élargie de joueurs retenus pour la tournée programmée au Moyen-Orient.

Quelques heures plus tard, Nabil Fekir, publie sur son compte Facebook : "J'ai été très sensible à la convocation de l'équipe d'Algérie mais je n'ai pas encore donné ma décision. Comme je l'ai déjà expliqué, je donnerai ma position avant la fin du mois de mars et il est donc trop tôt pour dire quoi que ce soit".

Après la grosse victoire de Lyon à Montpellier (5-1), le dimanche 8 mars, Jean-Michel Aulas annonce que le joueur a "changé d'avis". "On a discuté un peu, c'est son choix, on n'a rien fait pour le pousser et c'est lui qui a décidé. On ne verra qu'après si c'est un bon choix". Hubert Fournier, entraîneur des Gones, assure qu'il "le laisserai libre de son choix et c'est un choix qu'on respectera quoi qu'il arrive".

Le 10 mars, Nabil Fékir annonce dans une interview : "Oui, je confirme. La France, c'est mon choix, déclare l'attaquant des Gones. Je me suis entretenu avec Didier Deschamps, qui s'est montré très convaincant. Il m'a dit qu'il comptait sur moi, que j'étais un joueur intéressant. Il y a une échéance importante qui arrive, l'Euro 2016. J'ai très envie d'y participer. Je suis français d'origine algérienne, et j'en suis très fier, mais j'ai estimé qu'il était de mon intérêt d'opter pour la France."

Assez déçu, Christian Gourcuff, considère que "l'affaire est close". "Nabil m'a appelé pour m'exprimer sa décision de revêtir le maillot de l'Algérie. C'était le dernier jour pour communiquer cette présélection, a confié le patron des Fennecs à L'Equipe. Ma convocation fait suite à son appel. En aucun cas il ne m'a appelé pour me dire qu'il hésitait. Je ne peux pas le laisser dire ça. Ça me met en cause alors que nous n'avons jamais mis la moindre pression sur le joueur et qu'on lui a laissé six mois pour prendre une décision. (…) Maintenant, je souhaite à Nabil le meilleur pour sa carrière" conclut-il.



Mots clés : EdF, Nabil Fekir, OL

Notez