Menu

OL : Aulas annonce des pertes colossales pour la Ligue 1 et croit encore en une reprise


OL news : Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, est parti en croisade contre la LFP et s'appuie sur les décisions des autres fédérations européennes pour faire plier les dirigeants du foot français.

7 Mai 2020 09:01 - écrit par Rédaction JF


OL : Jean-Michel Aulas
OL : Jean-Michel Aulas
Principal opposant à l'arrêt de la Ligue 1 avec son homologue du FC Nantes Waldemar Kita, le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, ne cesse d'affirmer que la LFP est allée trop vite en besogne. En effet, le dirigeant de l'OL dont le club ne jouera aucune coupe européenne la saison prochaine, semble bien décidé à faire plier les instances dirigeantes du football français, et garde espoir en un revirement de situation. C'est du moins ce qu'il a confié dans les colonnes de L'Equipe, faisant un état des lieux des pertes colossales pour les clubs de Ligue 1 suite à la décision de la LFP. 

Aulas parle de 60/75 millions d'euros de manque à gagner pour l'OL

"On est dans un mauvais chemin, ce n'est peut-être pas trop tard pour essayer d'imaginer, au regard de ce qui se passe partout en Europe, quelque chose qui soit cohérent sur le plan politique : on avait jusqu'à fin août et peut-être même début septembre pour terminer. J'ai fait un petit calcul cet après-midi : les pertes, pour le foot français, friseraient les 700 millions d'euros du fait de cette décision. Grosso modo, la saison dernière le Championnat avait généré 409 millions de la part de partenaires économiques et de sponsors. On peut imaginer qu'on perdrait un montant de l'ordre de 50 à 85 millions. La perte des droits télé est de 250 à 300 millions d'euros. Celle sur la billetterie probablement d'une vingtaine de millions. Et puis, il y a l'argent des transferts pour équilibrer les comptes : 400 et 500 millions d'euros l'année dernière." a t'il déclaré avant d'évoquer brièvement les pertes de l'OL. 
"Je ne peux pas le communiquer parce que nous sommes cotés en Bourse. Mais bon, l'OL faisait depuis trois ans, chaque année, entre 60 et 75 millions d'ebitda (earnings before interest, taxes, depreciation and amortization, soit, en français, bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements), donc de capacité d'autofinancement. C'est au moins ça qui va disparaître."

Aulas pense que la LFP peut changer d'avis

Interrogé enfin sur une possibilité que la LFP fasse marche arrière, Jean-Michel Aulas garde encore un espoir en une reprise de la Ligue 1, et cela au regard de ce qu'il se fait ou va se faire en Europe. 
"Jusqu'à ce que je reçoive le procès-verbal du conseil d'administration qui a décidé d'arrêter. Je n'arrive pas à l'avoir depuis le 30 avril, et c'est étrange. C'est étrange qu'on ne puisse pas avoir accès aux documents qui ont motivé un arrêt du Championnat, qui peut coûter des centaines de millions d'euros au foot français. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Pour tous les gens qui sont raisonnables et qui avaient pour principal argument, pour nous dire d'arrêter, que tous les autres Championnats allaient s'arrêter, une étape très importante a été franchie aujourd'hui. " a t'il conclu. 






Les News

Mercato Foot sur livefoot.fr foot live