Menu

OL : Aulas, deux grosses infos tombent après Paris FC - Lyon !



18 Décembre 2021 00:50 - écrit par Rédaction JF


Paris FC - OL était au programme de ces 1/32èmes de finale de la Coupe de France, ce vendredi soir du côté du Stade Charléty. Et si la première mi-temps fut d'un niveau intéressant, avec une ouverture du score rapide des pensionnaires de Ligue 2 grâce à Gaëtan Laura puis une très belle égalisation signée Moussa Dembélé pour Lyon juste avant la pause (1-1), ce match aura malheureusement été arrêté à la mi-temps suite à de violents incidents en tribunes. Encore...

Quelques semaines seulement après le fameux OL - OM, de nouveaux débordements ont eu lieu dans un stade de football français... Interrogé à ce sujet peu après l'arrêt de ce Paris FC - Lyon, Jean-Michel Aulas a évoqué des "responsabilités partagées" :

"Les responsabilités sont partagées, c'est un souci de société... Plein d'éléments me montrent qu'on a une responsabilité et qu'on va faire le ménage, mais les premiers jets de pétards sur les supporters de l'Olympique Lyonnais n'ont pas été faits entre nos supporters. 

On me dit que des supporters du PSG étaient présents au Stade Charléty, et que les pétards sont venus des supporters parisiens. J'attends donc de savoir ce qui s'est réellement passé. On a bien vu aussi sur le terrain que des centaines de personnes ont envahi la pelouse et ils n'étaient pas lyonnais. Il faudra donc tout analyser. 

En ce qui me concerne, je ne pense pas que l'on soit responsable de tous ces incidents, mais par la suite cela a généré des choses qu'on ne doit absolument plus voir dans un stade de football. On va essayer d'identifier ces individus et de prendre des mesures extrêmement sévères.

On connaît ceux qui devaient venir lors de ce déplacement, mais ceux issus de la région parisienne, on n'a pas encore pu les identifier. On est en train de porter plainte et on va montrer que notre volonté est bien de sanctionner tous ceux qui le méritent", a déclaré Jean-Michel Aulas, le grand patron de l'OL - Olympique Lyonnais.

Et de son côté, Pierre Ferracci, le président du Paris FC, s'est montré très agacé par les propos tenus par JMA et a clairement pointé du doigt le mauvais comportement de l'OL, de Aulas et des "voyous" qui figuraient parmi les supporters de Lyon : 

"C'était une grande fête, c'est la première fois de la saison que je voyais le Stade Charléty autant rempli, mais une bande d'abrutis a tout gâché ! Jean-Michel Aulas va devoir calmer ses énergumènes, nous, on avait été capables de très bien accueillir plus de 7000 Lensois dans notre stade lors d'un gros match à enjeu en 2019, donc on n'a pas de leçons à recevoir !

Les sanctions doivent être exemplaires, j'ai entendu des choses dans les couloirs des vestiaires qui dépassent l'entendement. On a tous bien vu que les incidents sont partis du parcage de l'OL. Je ne laisserai pas se rejouer le match, ce type d'incidents vient toujours des mêmes clubs.

J'ai dit à Jean-Michel Aulas 'tu dois faire le ménage ou tu vas faire plonger le football français avec toi', il a intérêt à bien peser le pour et le contre car il a une bande de phénomènes qui n'ont rien à faire là [...] Il m'arrive souvent de le défendre, mais là il faut qu'il arrête, il est clairement en train de dérailler ! 

Il y a des fumigènes qui sont en train de dégrader les tribunes de Charléty, avec un feu au milieu d'eux. Il faut que JMA arrête avec cette histoire de "responsabilités partagées", ce n'est pas vrai, c'est de la folie pure et simple ! Il m'a dit qu'un groupe appelé 'Panda' du PSG était venu attaquer les supporters de Lyon, c'est ce que lui aurait raconté sa responsable sécurité.

On a vu des Lyonnais escalader les grilles et débarquaient avec des chaînes cloutées, tout en envoyant des fumigènes sur des supporters du Paris FC. Il y avait des familles, des enfants en tribunes, c'était une grande fête, c'est très grave, il faut que tu arrêtes Jean-Michel ! Chaque club doit être responsable de ses supporters !", a déclaré Pierre Ferracci. 

Et autre grosse info : d'après les informations du journal L'Equipe, l'OL pourrait même avoir match perdu sur tapis vert et donc être disqualifié de la Coupe de France... En attendant d'autres sanctions beaucoup plus lourdes envers l'OL, surtout après l'incident du jet de bouteille sur Dimitri Payet lors du dernier Lyon - Marseille.