Menu

OL : Aulas pousse un énorme coup de gueule après Bordeaux - Lyon

Bordeaux - OL : Aulas allume les médias après la victoire de Lyon


Bordeaux - OL (1-2), une victoire de l' Olympique Lyonnais de Rudi Garcia savourée par le président Jean-Michel Aulas, qui a critiqué les médias après la rencontre.

12 Janvier 2020 09:45 - écrit par Rédaction JF



Logiquement victorieux sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (1-2), l' Olympique Lyonnais a livré une très belle partie, même si l'énorme erreur du défenseur de l' OL, Joachim Andersen, a mis en avant les carences défensives lyonnaises. 

Sixième de Ligue 1, l' Olympique Lyonnais de Rudi Garcia a recollé au peloton de tête, et se situe désormais qu'à quatre points de la troisième place occupée par le Stade Rennais. Il n'en fallait donc pas moins pour que le président de l' OL, Jean-Michel Aulas, s'attaque aux médias très critique à l'égard de son club et de Rudi Garcia

Aulas : "Rudi Garcia ? ce qui se fait de mieux comme entraîneur"

"Cette équipe est très motivée malgré ce qu’elle lit chaque matin dans les médias. Elle est très motivée autour de son entraîneur. Rudi est apprécié par ses joueurs et son président. Il a une expérience qui permet de renverser les montagnes. Quand il lit le journal le matin, il doit avoir un peu de difficulté à venir travailler dans de bonnes conditions  (...) La mode est de dire du mal des entraîneurs, et en particulier de Rudi. C’est un excellent entraîneur. J’ai un peu d’expérience en la matière. J’ai eu à peu près ce qui se fait de mieux comme entraîneur." a déclaré Jean-Michel Aulas avant de poursuivre. 

 

"Ce qui est aussi à la mode, c’est de dire que Juninho et Florian Maurice ne s’entendent pas bien alors qu’ils s’entendent parfaitement bien. On a un travail pour essayer de trouver ce qu’il nous manque encore (pour le mercato, ndlr). Alors, c’est vrai qu’on ne communique pas trop parce que, pour faire des affaires sur le mercato, il faut être discret. Et comme pour le moment, certains médias n’ont pas trouvé ce sur quoi on travaille, on subit un certain nombre d’avis qui ne sont pas les bons. Nos recruteurs s’entendent très bien, ils se parlent tous les jours. Les choses se passent normalement et on va essayer de poursuivre l’aventure dans toutes les compétitions" a conclu le président de l' OL .