Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

OL - OM : Kombouaré ne mâche pas ses mots au sujet de l'agression sur Payet


25 Novembre 2021 23:40 - écrit par


Dimanche soir, le choc entre l'OL et l'OM n'aura duré que quatre petites minutes. En effet, après la bouteille reçu sur la tête, Payet et tous les autres acteurs de la rencontre sont rentrés aux vestiaires. Antoine Kombouaré était présent en conférence de presse ce jeudi, et n'a pas manqué d'afficher sa colère après ce nouvel incident dans un stade de Ligue 1.

"Je me suis mis devant ma télé, parce que dans six jours, on joue Marseille et je me suis dit : 'tiens, je vais me régaler et puis surtout, je vais bosser en regardant ce match, car je suis très intéressé par ce que peut faire cette équipe de l'OM'. Et puis, au bout de cinq minutes, plus rien. J'étais très frustré et ma frustration s'est transformée en colère. Ce n'est pas possible, ce sont des choses qui se répètent, mais de plus en plus graves ! J'étais très affecté quand j'ai vu Dimitri au sol. Je ne veux plus voir ces images. C'est quelque chose de très grave de penser qu'il y a des gens qui viennent voir un match pour agresser un joueur. C'est inadmissible, impensable ! Ces gens-là sont des criminels et n'ont rien à foutre dans les stades, il faut les suspendre à vie ! Si je faisais partie des décisionnaires, ces gens-là ne mettraient plus jamais les pieds dans un stade", a-t-il commencé par dire, avant de continuer.

Pour Kombouaré, Payet va être traumatisé à vie par l'agression dont il a fait l'objet lors de Lyon - Marseille

"J'ai essayé de me mettre 30 secondes à la place de Dimitri, et je me dis qu'il doit être traumatisé à vie. Il ne peut plus frapper un corner comme avant. Quand j'entends que certains voulaient rejouer... À ce moment-là, il ne peut plus jouer, ni lui, ni ses partenaires. Tout le monde est affecté et si on les oblige à revenir, ce n'est plus le même match. Les propos d'Aulas ? Je n'écoute même pas, ce qui m'intéresse, c'est la santé du joueur. Dans ces cas-là, on ne parle plus de foot, si cela arrive à l'un de mes joueurs, il n'y a plus de match, je les envoie tous à la douche et on s'en va. Même si on doit perdre des points derrière, on s'en fout", a-t-il conclu. 

Rémy Hérault
Rémy, 20 ans, actuellement en 3ème année de management du sport à WIN SPORT SCHOOL Angers. Amoureux... En savoir plus sur cet auteur





Fil Info


Mercato Foot sur livefoot.fr foot live