Menu

12 Février 2020 14:00 - écrit par Rédaction JF

OL - OM : Les Bad Gones mettent la pression sur Rudi Garcia et Jean-Michel Aulas

OL : Lyon largement distance par l' OM en Ligue 1, les Bad Gones accusent Aulas et Rudi Garcia


A quelques heures du match de Coupe de France entre l' Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, le groupe de supporters de l' OL, les Bad Gones, a mis un gros coup de pression sur Rudi Garcia et Jean-Michel Aulas.




OL - Olympique Lyonnais : Bad Gones
OL - Olympique Lyonnais : Bad Gones
Ce mercredi soir l'Olympique Lyonnais affrontera l'Olympique de Marseille pour le compte des quarts de finale de Coupe de France. Une victoire obligatoire pour l' OL de Rudi Garcia et Jean-Michel Aulas

On précise obligatoire car l'emblématique groupe de supporters Lyonnais, les Bad Gones, commencent à perdre patience. En effet, pour les fans de l' OL l'arrivée de Rudi Garcia en remplacement de Sylvinho n'a pas eu l'effet escompté. Neuvième de Ligue 1 à 16 points de l'OM, l'Olympique Lyonnais qui reste sur un nul et deux défaites en championnat, semble définitivement largué dans la course à une qualification directe en Ligue des Champions. Au delà des mauvais résultats en Ligue 1, c'est également le niveau de jeu affiché par les hommes de Rudi Garcia qui irrite les Bad Gones

Las d'être pris pour des c... avec cette communication "positive" de Jean-Michel Aulas, le groupe de supporters a fait part de son mécontentement via un communiqué diffusé sur Facebook

Le communiqué des Bad Gones

"Alors que notre équipe s'apprête à disputer un match ô combien important ce soir en coupe de France, nous décidons de nous exprimer près de 4 mois après l'intronisation du nouvel entraîneur. (...) Mi-octobre, les objectifs en championnat étaient quelque peu réajustés dans le temps : il fallait revenir sur le podium au soir de la 19ème journée. Non seulement cet objectif de mi-saison n'a pas été atteint mais pire, en ce mercredi 12 février l'écart s'est encore creusé et paraît, à ce jour, incommensurable. De 4 points de retard sur l'actuel 2ème, notre club que nous soutenons corps et âme en compte aujourd'hui 16."

"Comment cela peut-il être possible ? Comment un entraîneur recruté pour ses capacités à redresser à court terme notre équipe peut-il avoir accéléré la décadence visible au classement ? Que personne ne nous prenne pour plus idiots que nous sommes : oui, mi-octobre l'OL était 17ème et a "gagné" 8 places au classement. Même si nous ne revendiquons pas des qualités d'analystes de la performance sportive infaillibles, nous savons être factuels et pragmatiques : les divers classements (général, à domicile, etc...) ne peuvent être remis en cause aujourd'hui. Et les 2 parcours dans les coupes nationales ne sauraient masquer toutes les lacunes et ce même si notre équipe a « presque battu le LOSC »."

"De ce fait, il serait de bon ton que la direction du club se focalise sur la situation préoccupante qui est la nôtre, en arrêtant de prendre ses plus fidèles amoureux pour ce qu'ils ne sont pas. Tout comme ils seraient de bon ton pour l'entraîneur principal, capable de « causerie formidable » de trouver les mots nécessaires avant le coup d'envoi et pas à la mi-temps du match de ce soir. Et de ceux qui suivront." peut on lire dans le communiqué.