Menu

OM - Milik : un Valère Germain réaliste glisse une pique à Villas-Boas


Valère Germain le grand perdant de l'arrivée d'Arkadiusz Milik à l'Olympique de Marseille ? L'attaquant de l'OM évoque ses craintes et glisse un petit tacle à André Villas-Boas.

23 Janvier 2021 10:40 - écrit par Rédaction JF


Germain craint de ne plus jouer suite à l'arrivée de Milik

L'Olympique de Marseille tient il enfin son grand attaquant avec Arkadiusz Milik ? Si beaucoup ont fait part de leur euphorie suite à l'arrivée de l'attaquant Polonais, attendons tout de même de le voir à l'oeuvre. Néanmoins la signature de Milik risque d'avoir des conséquences sur le temps de jeu de Dario Benedetto ou Valère Germain. Et il est fort à parier que c'est ce dernier qui risque de payer le prix fort. 

Interrogé à ce sujet par Le Parisien, Valère Germain a confié ne pas se prendre la tête, même s'il concède une certaine crainte quant à son temps de jeu. 

"Il n'est pas dans ma nature de céder à une forme de démobilisation. Même si on m'offre dix ou quinze minutes, je donne tout. (...) Quand Mario Balotelli nous a rejoints il y a tout juste deux ans, on me promettait le banc de touche. Ça a été tout l'inverse. Au début, surtout, notre duo a bien fonctionné. Ça sera peut-être pareil ou bien je ne jouerai quasiment plus" a t'il déclaré. 

Valère Germain regrette certains choix d'André Villas-Boas

Une situation malgré tout compliquée à gérer pour Valère Germain, qui a vu sa trajectoire de carrière être stoppée depuis deux saisons (plutôt trois) avec des statistiques faméliques. Et pour le coup, l'attaquant de l'Olympique de Marseille n'a pas hésité à pointer du doigt certains choix de l'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas

"Ma seule petite frustration réside dans le fait de n'avoir que trop rarement pu tenir le rôle d'attaquant axial pour lequel on m'avait recruté, a souligné le natif de Marseille. (…) Tout le monde le sait, je préfère évoluer avec un autre attaquant, voire seul en pointe. J'y exprime mieux mes qualités. Je l'ai prouvé à Nice, puis à Monaco. L'entraîneur a choisi Dario depuis l'été 2019. C'est comme ça. Je respecte cette décision. Je ne vais pas aller le voir pour me plaindre. L'équipe passe avant mon cas personnel"