jeunesfooteux
Rédigé par le Dimanche 22 Novembre 2015 à 09:46

PES 16 : l'avis de JF


Il fallait bien qu'on teste aussi le nouvel opus de PES pour les 20 bougies de Konami. Le game est-il vraiment plus abouti ? plus fluide et plus fort ? Verdict.



PES 16 : l'avis de JF
5 motifs de courir l'acheter
- Pour le ptich. " Love the past, play the future ". Reverso : Aimez le passé, jouez le futur. Ça claque comme phrase d'accroche. Après la théorie, place aux manettes. Et là, l'addict de PES va vite retrouver ses repères. Toucher de balle, construction, timing. Tu peux rejouer les yeux fermés.
- Pour les animations. Putain, ça déchire. Les mouvements sont décomposés, précis et réalistes. Tu ajoutes à ça une panoplie de contrôles, de dribbles et de grigris. En bref, plus tu joues, plus tu découvres et plus tu en redemandes.
- Pour la tactic. Ouais, tu vas passer un 1/4 d'heure dans le menu avant le coup d'envoi pour aligner une top team. En fait, tu vas comprendre ce que c'est le Mourinhisme.
- Pour le jeu sans chique. Démarquages, appels et prise d'intervalles. Tes coéquipiers sont grave intelligents et vont te proposer des solutions à gogo. À toi d'appuyer sur la bonne touche désormais. 
- Pour le ressenti. Ben ouais, quoi, cavaler avec la Pulga Messi, ce n'est pas galoper avec le Poulpe Pogba.

Top 3 : team à prendre
- Barcelone. Car PES est un jeu dont le plaisir réside dans la construction des actions.
- Bayern Munich. C'est le foot d'école mais ça fait toujours plaiz !
- Chelsea. Ça va vite dans les couloirs, devant t'as un déménageur et tu te fais régaler par Fabregas et Oscar.

Top 3 : team spasmes
- PSG. Seule condition : claquer Pastore titulaire.
- Fiorentina. Parce que Valero est le type qui ressemble le plus à Zizou.
- Séville. Car l'union Gameiro + Llorente = amour for ever.

Les 3 joueurs truqués
- Ibrahimovic.  Bien trop rapide pour un mec qui joue en marchant.
- Lewandowski. Lui, c'est quintuplé à chaque match.
- Bale. Aussi fort que CR7. Lol.



Mots clés : PES2016

Notez