Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

PSG : Messi, Neymar, Mbappé, Sergio Ramos, Donnarumma, Wijnaldum, Verratti ne suffiront peut-être pas, et les exemples existent !


Avec les Neymar, Messi, Mbappé, Sergio Ramos, Wijnaldum, Donnarumma ou encore des tauliers comme Verratti, le PSG dispose d'une armada sans égale en Europe. Existe néanmoins des exemples montrant que cela n'a pas toujours suffi pour parvenir à ses fins. En voici quelques uns notamment du côté du Real Madrid et FC Barcelone...

13 Août 2021 07:40 - écrit par


On a encore du mal à croire que Messi est un joueur du PSG. Que l'argentin ait finalement divorcé avec le Barça. Au plus fort de ses envies de départ, on voyait encore de la marge tant les destins semblaient liés à vie. Mais la Ligue 1 aura désormais la Pulga et on ne cesse de répéter que le PSG a tout ce qu'il faut en vitrine pour gagner la C1. En abondance peut-être mais impossible d'envisager les Messi, Ramos, Wijnaldum quitter les Verratti, Neymar et consorts dans trois ans sans avoir gagné une, voire deux C1. Le PSG a tout en magasin...

Au-delà du fait qu'il faille trouver l'alchimie entre les stars, gérer ce parterre d'égos boursouflés, il existe de nombreux exemples qu'avoir la meilleure équipe sur le papier ne suffit jamais vraiment. On le savait déjà. Des exemples concrets ? Lorsque les Galactiques du Real de Zidane, Raul, Roberto Carlos etc ont ajouté Beckham et Ronaldo en 2002 et 2003, le Real Madrid pensait encore empiler les Ligue des Champions et n'a pas su progresser et a même stagné. Au point de mordre la poussière contre Monaco en 2004. Au point d'enchaîner six éliminations de suite en 1/8 de finale.

En 2009, le Real a dépensé 254 millions d'euros pour CR7, Kaka, Xabi Alonso, et Benzema notamment. Une nouvelle ère de galactiques amenés à tout gagner. Pourtant il a fallu cinq ans pour gagner la Décima et se mettre à dominer l'Europe comme au bon vieux temps.

 

Les Galactiques du Real Madrid, les quatre fantastiques fantômes du FC Barcelone, Manchester City : les exemples existent

Encore ? Lorsque le FC Barcelone a engagé Thierry Henry en 2007, le club catalan était l'attraction de l'été avec la folle idée des quatre fantastiques Ronaldinho, Henry, Eto'o et Messi. Non seulement ce quatuor n'a jamais vu le jour mais des guerres d'égos ont existé dans le vestiaire. Le Barça n'est devenu redoutable que la saison d'après parce que l'ingérable Ronaldinho s'en est allé à la demande de Pep Guardiola.

Et puis les nouveaux riches évidemment. Chelsea a dû être patient. Et que dire du Manchester City de Guardiola qui, malgré plus d'un milliard injecté en cinq ans, a été martyrisé par Monaco, Tottenham et Lyon avant d'atteindre enfin la finale perdue. Ces exemples ne signifient rien pour le PSG cette année mais c'est un rappel toujours bienvenu pour Mauricio Pochettino et les siens. Parce qu'aujourd'hui on doit se demander s'il ne présente pas qualitativement la plus grosse équipe de l'histoire du Ballon rond !

Un grand Monsieur de Chelsea, un observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et... En savoir plus sur cet auteur







Mercato Foot sur livefoot.fr foot live