Menu

Portugal - France : cette star lusitanienne que José Mourinho a dans le collimateur !


Si la France est certaine d'être qualifiée avant son duel contre le Portugal, la Seleçao est en danger. Et José Mourinho espère voir l'une des stars portugaises se réveiller dans ce troisième match de l'Euro.


23 Juin 2021 18:40 - écrit par

Ce soir se tiendra Portugal - France. Une affiche de gala en même temps qu'une revanche du dernier Euro. Les Bleus de Didier Deschamps sont assurés d'être qualifiés mais devront tout de même s'assurer de la première place car un programme très corsé risque de se dresser devant la sélection tricolore.

Quant au Portugal, une défaite par plus de deux buts d'écart éliminera les hommes de Fernando Santos. C'est peu dire que les portugais cristallisent les critiques après un large succès illogique contre la Hongrie (3-0) et la débâcle contre l'Allemagne (4-2).

Sur TALKSport, José Mourinho attend beaucoup d'une des stars de la sélection lusitanienne et décevante depuis le début de la compétition. Le Special One espère voir un tout autre visage de Bruno Fernandes, le meneur de jeu de 26 ans et évoluant à Manchester United.

José Mourinho a vu un Bruno Fernandes transparent sur les deux premiers matchs

"Le Portugal à son plus haut niveau peut battre n'importe qui", "Mais nous devons jouer avec 11 joueurs, dans ces deux matches, Bruno Fernandes était sur le terrain mais ne jouait pas. J'espère qu'il se retrouvera contre la France, car c'est un joueur avec un potentiel incroyable".  a affirmé Mourinho avant de valoriser sa grande palette technique.

"Il peut faire des passes décisives, il peut marquer. Il peut obtenir des tirs au but, il peut marquer des tirs au but, il peut marquer des coups francs. Il a beaucoup à donner, mais la réalité est que dans ces deux matches, il n'était pas là. Le Portugal a trois joueurs offensifs fantastiques, Bernardo Silva, Cristiano Ronaldo et Diogo Jota. Nous avons besoin de cette connexion, mais jusqu'à présent, Bruno Fernandes ne joue pas".

Bruno Fernandes peut donc entrevoir son réveil contre la France pour envoyer le Portugal vers les huitièmes de finale. Et ainsi justifier la comparaison à Andres Iniesta, selon un ancien directeur sportif en Suisse, Pablo Iglesias.