jeunesfooteux
Rédigé par le Mercredi 13 Mai 2015 à 06:35

Show shoes : Nike Mercurial Silverware


Avant, il y avait la version galactique de la Mercurial. La chaussure de CR7 sortie lors du Clasico d’octobre. Mais ça, c’était avant. Place désormais au modèle Silverware. La pompe « disco » qu’il te faut si tu souhaites scintiller sur les prés. Test & Radioscopie.



Look
Elles brillent à donf’. Il manque plus que les néons violets, les boules à facettes et les tromboscopes pour faire de cette CR7, la star sur les billards. L’esthétique te scotche. Déjà le swoosh avec cette touche orange acidulée. Le quoi ? Le logo CR7 quoi ! Une couleur argentée, riche en paillettes, ça ne te rappelle rien ? C’est la nuance des trophées. Tout simplement parce que Cricri rentre dans la dernière ligne droite en Liga comme en Champion’s League. Et pour aller décrocher un 4ème graal doré, il fallait bien avoir la couleur de la C1 au bout des pieds.  
 
Châssis
C’est le point fort de la marque à la virgule. Une big touche de modernité avec le bracelet Dynamic Fit. Kézako ? Ce fameux col bleu nuit qui t’entoure le panard comme une chaussette et qui t’assure un bon maintien la cheville. Concernant la claque ou, pour les nuls, le coup-de-pied, la maille n’a pas changé. C’est tellement fin que tu as l’impression d’apercevoir tes ongles incarnés quand tu cavales. Et si tu te demandes ce que foutent tous ces câbles sur la godille, ne t’inquiètes pas, c’est juste pour caler ton stipe.
 
Semelle
100 % carbone. 2 planches avec des crampons 3D. Ils n’ont pas le goût du fromage comme les biscuits apéro mais ils sont légers. Tellement folichons que tu vas grignoter la boule à volonté. Le quatuor de derrière, c’est totale ressemblance. En pointe, 7 clous. Il ne te reste plus qu’à prendre le marteau pour planter. Et si tu es addict des tatanes, tu as pigé que ces ballerines c’est pour les gazons secs.
 
Carcasse
Flyknit et Nike Skin pour les intimes : une « technojolie » diamantée pour améliorer ton grip avec la chique et te donner cette sensation de seconde peau. Bref, le cuir te reste dans les pattes et tu enchaînes les grigris avec facilité… comme @Cristiano. Il ne te reste plus qu’à dénicher la même gonz’ et faire le plein en pots de gel. Enchaînez les séries d’abdos aussi…
 
Cette CR7 est pour toi si…
  • Tu joues une fin d’opus cruciale et que tu veux être le crampor d’or en plantant le pion qui sauvera ta team de la relégation ou pour monter en 2ème division de district.
  • Tu es un winner avec la même source d’inspiration que CR7 et tu chouchoutes tes pompes autant que tes tifs.
  • Tu es un gus qui kiffe le tricot, qui porte à donf le référentiel rebondissant et mates des tutos sur YouTube pour copier-coller la palette technique du Portos.
  • Tu ne crains pas les mauvais coups parce qu’avec un dessus aussi fin, tes ieps risquent de passer à travers en cas de raclures.
  • Tu veux en faire une pièce collector, la poser sur ta cheminée et l’astiquer tous les jours pour garder son éclat. Un peu comme Ribéry et son ballon d’or. Pfff.
 
Zappes cette CR7 si…
  • Tu joues constamment sur des pâtures boueuses le dimanche matin. Et oui, fini l’éclat si tu te prends une belle motte de taupe en pleine tentative de virgule.
  • Tu crains la crise cardiaque. Car dès le déballage, tu es en apnée totale, tu as le souffle coupé et tu en prends plein la vue.
  • Si tu as de gros caquots. Ben ouais, tu risques d’être à l’étroit et pour un combo double contact - passement de jambe décalé, c’est pas top. Dans ce cas fais toi greffer des pieds fins pour briser des reins.
Rab
L’étonnement de cette Mercurial spéciale « Coupe aux grandes oreilles », c’est son poids : 207 g. Et quand tu compares le premier modèle (190 g) et la CR7 Galaxy (195 g), cette der a pris de l’embonpoint. Ou alors elle dissimule des carats et des rubis quelque part !




Mots clés : Nike Mercurial

Notez