Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Stade Brestois : Olivier Dall'Oglio vide son sac !


Nommé entraîneur de Montpellier HSC, Olivier Dall'Oglio est revenu dans les colonnes du Télégramme sur la deuxième partie de saison très compliquée du Stade Brestois.

4 Juin 2021 08:40 - écrit par Rédaction JF


Le grand déballage de Dall'Oglio

Parmi les équipes qui régalaient le plus lors de la première partie de saison 2020-21, le Stade Brestois s'est totalement écroulé lors de la deuxième partie d'exercice, et a échappé de peu à la correctionnelle en terminant 17e avec seulement un petit point d'avance sur le barragiste Nantes. 

Une très grosse baisse de régime que l'ex coach de Brest, Olivier Dall'Oglio, explique par un manque de maturité d'un effectif qui s'est totalement délité. Dans un entretien accordé au Télégramme, le nouveau coach de Montpellier HSC n'a pas hésité à vider son sac et à pointer l'attitude de certains joueurs du Stade Brestois.

Dall'Oglio regrette l'absence de leader à Brest

"Certains n’étaient pas d’accord parce qu’ils jouaient un peu moins. Le problème de l’équipe, c’est qu’aucun leader ne s’est détaché. Derrière, certains en ont fait des tonnes, mais moi j’avais des rapports très cordiaux avec tout le monde. Sauf que des fois, tu t’accroches avec des joueurs parce qu’il y a ce besoin de les faire réagir. Après on a dit, « c’est une cassure ». Mais quand j’ai des accrochages avec des joueurs et qu’on gagne derrière, personne ne me dit rien. Personne n’est venu me dire quelque chose par rapport à Gaëtan Charbonnier après le match à Saint-Étienne. Est-ce qu’il met deux buts à Saint-Étienne si je n’interviens pas un peu plus sèchement  à un moment donné ?"

Faivre, Honorat ou encore Perraud n'ont pas tenu la distance

"Il y a beaucoup de petites choses qui ont fait que… J’ai vraiment, vraiment ressenti que l’on manquait de maturité, que des joueurs avaient aussi baissé dans leur intensité. Je pense à Romain Faivre qui avait réalisé un début de saison exceptionnel et qui a baissé le pied, on était un peu tributaire de ses performances. Franck (Honorat) a un peu plus douté, Romain (Perraud) a été décisif en début de saison. Ces garçons-là n’ont pas tenu toute la distance, et ça peut se comprendre. Mais ça nous a coûté cher puisque ce sont eux qui nous ont portés à un moment donné et derrière, ça a été un peu plus poussif. J’ai aussi le regret de ne pas avoir pu être plus solide défensivement" 

Gautier Larsonneur a manqué de maturité

"Gautier s’épanche trop dans les journaux, et il faut qu’il fasse attention. Est-ce qu’on aurait eu un Gautier Larsonneur aussi performant si on ne l’avait pas sorti, à un moment ? On l’a sorti, ça s’est fait très proprement et on lui a expliqué pourquoi, mais je pense que c’est un manque de maturité, il va apprendre. Je pense qu’on l’a plutôt aidé. Si j’avais été lui, j’aurais dit, « merci de m’avoir fait ça ». Il s’est remis en cause, a redoublé de travail et est revenu plus fort. Est-ce qu’on lui aurait rendu service si on avait laissé faire ? Car à un moment donné, il était moins performant voire limite, limite. On l’a juste remis sur les rails. Je ne lui en veux pas, mais c’est maladroit de sa part."