Menu

Suède - France : Griezmann et Dubois pas au niveau, Upamecano une première difficile



6 Septembre 2020 10:10 - écrit par Rédaction JF

Hier, l'équipe de France s'est imposée en Suède pour le compte de la première journée de la Ligue des Nations. Un match sans saveur que l'on peut expliquer par le contexte sanitaire actuel, par un différentiel physique flagrant et par un manque d'automatismes. Certains joueurs ont toutefois plus déçu que d'autres. Pierre Ménès a notamment ciblé le latéral droit de l'Olympique Lyonnais, Léo Dubois, et l'attaquant du FC Barcelone, Antoine Griezmann.

" Dubois (3) : Quand tu es piston droit dans un 3-5-2, on attend quand même autre chose avec le ballon que des centres au 8e poteau. Ce qu’il a montré n’était pas de niveau international (...) Griezmann (3) : On pensait que l’air de l’équipe de France allait lui faire du bien mais malheureusement, on a vu le Griezmann de Barcelone, avec des passes sans intérêt. Et ce n’est pas la première fois que je le dis mais son entente avec Mbappé est quasi-inexistante. Et le symbole de tout ça, c’est ce penalty dans les dernières minutes qu’il expédie au-dessus. Alors la question n’est pas de le sortir de l’équipe. C’est un trop bon joueur pour que Deschamps n’essaie pas de le remettre en selle. Mais s’il venait à renouveler ce genre de prestation, il faudra commencer à se poser des questions" a indiqué Ménès sur son blog. 

 

Griezmann pas menacé, Dubois et la concurrence Mukiele

Difficile de tirer des enseignements sur ce match de reprise. Didier Deschamps a voulu voir certains joueurs, mais dans sa tête il est fort à parier qu'il a déjà les 3/4 de son effectif (sauf blessures) pour l'Euro qui se déroulera en fin de saison. Le poste de latéral droit reste toutefois le plus ouvert. Si Benjamin Pavard est clairement le titulaire dans l'esprit du sélectionneur des Bleus, Léo Dubois n'a clairement pas marqué de point pour être la doublure du défenseur du Bayern Munich. Si défensivement il a livré un match correct sans plus, au niveau offensif il n'a strictement rien apporté.  Un joueur comme Nordi Mukiele qui reste sur une très bonne saison avec le RB Leipzig, garde touteds ses chances d'intégrer les 23 de l'équipe de France. 

Concernant Antoine Griezmann, on imagine pas une seule seconde Didier Deschamps le reléguer sur le banc des remplaçants, et encore moins le sortir des 23. Il faut rappeler qu'il reste sur une saison compliquée avec le Barça, ponctuée par une humiliante défaite en Ligue des Champions (8-2) face au Bayern Munich, et qu'il vient tout juste de reprendre l'entraînement avec le club Catalan. L'arrivée de Ronald Koeman au poste d'entraîneur du FC Barcelone sera probablement salvateur pour Griezmann. On est prêt à mettre une pièce sur un retour rapide au premier plan de l'international français. 

On notera également la première compliquée pour Dayot Upamecano. Averti dès la deuxième minute, il s'est montré assez fébrile dans son placement mais également dans la relance.