Menu

Angers SCO : Baticle assure que la problématique n'est pas que financière, mais bien plus profonde



14 Mai 2022 11:00 - écrit par Rédaction JF


Angers SCO évoluera en Ligue 1 la saison prochaine. 14e de Ligue 1, le club angevin dispose de sept points d'avance sur le barragiste Saint-Etienne à deux journées de la fin. Place désormais à la préparation de la saison prochaine. Mais avec quelle équipe ? Quel sera le montant de l'enveloppe alloué au Mercato : si tant est qu'il y en ait une ? 

Beaucoup de questions qui trottent dans la tête de l'entraîneur du SCO, Gérald Baticle, qui a demandé à rencontrer ses dirigeants en début de semaine afin d'obtenir des réponses à ses questions, et à mettre sur la table les gros dysfonctionnements qui polluent le club. 

Baticle va rencontrer ses dirigeants et attend des réponses au sujet de nombreux dysfonctionnements

Présent en conférence de presse avant le déplacement à Metz, Gérald Baticle a en effet été cash au sujet de la situation de Angers SCO, et attend désormais de vraies réponses à ses interrogations. 

"En début de semaine prochaine, j'ai prévu une réunion avec ma direction pour donner nos avis (avec son staff) sur nos fins de contrat, nos joueurs qui sont à un an de la fin de leur contrat et sur l'ensemble du groupe. (...) j'ai sollicité un entretien avec mon président. Je pourrais vous parler du perfectionnement du fonctionnement (du club) et également vous parler de corrections des dysfonctionnements". a t'il déclaré dans des propos relayés par L'Equipe avant de poursuivre en insistant sur les dysfonctionnements au sein du club. 

"Si j'avais des reproches à leur faire (aux joueurs), ça a été fait, je ne suis pas un béni oui-oui. Je savais leur dire quand c'était mal, tout en les protégeant. Je pense que c'est l'heure d'avoir des réunions, de mettre les dysfonctionnements sur la table. Et surtout, je me sens fort d'arriver avec des arguments pour trouver des solutions et régler ces dysfonctionnements. Je ne suis pas dans le déni. Pour moi, c'est impératif de les régler. Je connais la problématique financière, mais le dysfonctionnement est en dehors de la problématique financière"