Menu

Atlético Madrid : trop de carences offensives


Sacrée en Europa Ligue en 2018, l’équipe emmenée par Diego Simeone s’est toujours appuyée sur une défense imperméable et une attaque en contre. Emmenée par Antoine Griezmann jusqu’au dernier mercato estival, l’Atlético glane son second titre européen de l’ère d’El Cholo. Mais les départs du champion du monde français et de Diego Godin, taulier de la défense ont fragilisé l’Atlético. Entre performances complètes et déceptions, quelles recrues pour solidifier l’Atlético et le dernier carré de LDC ? Notre analyse.

11 Mai 2020 11:30 - écrit par



Un jeu défensif, une attaque en contre, c’est la doctrine mise en place par Simeone depuis son arrivée à l’Atlético. Et les chiffres lui donnent raison : meilleure défense de Liga 6 fois en 8 saisons, 1 Liga, 2 Europa League. Derrière les deux ogres que sont le FC Barcelone et le Real Madrid, l’Atlético s’est installé à la 3ème place de la Liga depuis l’arrivée d’El Cholo. Mais cette saison fut plus difficile pour les Colchoneros. 6ème de Liga, l’Atlético a du mal offensivement. Même si son jeu n’est pas basé sur l’attaque, ils ont marqué 8 buts de moins que la saison dernière à la même période.
Mais les résultats ne sont pas si catastrophiques puisque les rojiblancos ont réussi à éliminer Liverpool, Champion d’Europe en titre en les battant 2-3 à Anfield (4-2 cumulé). Quelles recrues pour relancer la machine de Simeone ? 3ème volume du mercato idéal. 

Le départ de Godin à combler, des latéraux absents

C’est un problème récurrent dans les défenses européennes, les latéraux manquent beaucoup. À droite, l’Atlético a fait l’acquisition de Kieran Trippier l’été dernier. Solide mais quelques fois blessé, ses remplaçants Vrsaljko et Arias suffisent sur le côté droit.
 
À gauche ce n’est pas la même affaire, Lodi est rapide mais n’est pas très bon tacleur. Alex Grimaldo est moins rapide mais plus juste et solide défensivement. Il pourrait être une bonne doublure , complémentaire au brésilien. Il permettrait à Simeone d’adapter son latéral à l’adversaire. 
 
La défense centrale reste solide même si le départ de Godin l’a fragilisé. L’Atlético n’a encaissé que 2 buts de plus qu’à la même période la saison dernière, signe qu’elle ne va pas si mal que ça. Recruter un roc au côté de Gimenez ne serait pas une mauvaise idée mais ce n’est pas la priorité.

Partey sur le départ, un remplaçant à trouver

Partey est la clé de voûte du système de Simeone. Milieu défensif complet, son physique, sa passe et son coffre lui permettent de récupérer un nombre incalculable de ballons. Sur le départ cet été avec le PSG, Arsenal, le Bayern ou MU en course pour le signer, il va falloir trouver son remplaçant. 
 
Pour pallier le départ de Partey, l’Atlético pourrait signer un profil similaire. Fabian Ruiz, le milieu espagnol de 24 ans gagne un peu moins de duels que le ghanéen mais il est meilleur passeur avec 91% de passes réussies. 
Plus défensif et également à Naples, Allan pourrait correspondre au profil de Partey. Très agressif, le milieu brésilien s’intègrerait parfaitement au milieu à 4 de Simeone
 
Autre solution crédible mais un peu plus offensive : Naby Keita. Le milieu de Liverpool a peu joué cette saison chez les Reds de Liverpool. Quelquefois blessé, il a beaucoup chauffé le banc lorsqu’il était apte à jouer. Il possèderait vraisemblablement un bon de sortie pour cet été. Très bon passeur également, il a gagné 63% de ses duels, un très bon ratio pour un joueur souvent de retour de blessure. La Liga, moins dure dans les duels pourrait être un bon championnat pour l’ancien du RB Leipzig.

Felix, Morata, Costa : l’attaque point faible de l’Atlético

31 buts en 27 journées contre 39 la saison dernière, l’Altético marque moins. 12ème équipe de Liga en termes de buts marqués, les rojiblancos ont du mal offensivement. L’Altético doit obligatoirement se renouveler. Néanmoins, les arrivées entraineront des départs car les Colchoneros est déjà bien encombré devant.
 
Rodrigo enfin ? Ciblé par l’Atlético pour remplacer Griezmann, l’attaquant de Valence n’a jamais pu débarquer dans la capitale espagnole. Aligné sur les côtés cette saison il a délivré 11 passes décisives et marqué 5 fois en 28 matchs. Au milieu d’une attaque ultra concurrentielle, un poste de titulaire pourrait plaire au buteur espagnol. Rapide, agile dans les petits espaces, une association avec Felix pourrait faire des étincelles. 

Giovanni Simeone, le fils rejoint le père ? Performant cette saison avec Cagliari, Giovanni Simeone a inscrit 6 buts et donné 3 passes décisives en 24 matchs. Rapide, il est capable de jouer sur un côté comme en pointe, habile des deux pieds il est plutôt bon finisseur. C’est ce dont l’Atlético aurait besoin, et son père pourrait bien avoir envie de le rapatrier. 
 
Lucas Ocampos, un petit tour et puis s’en va. Avec 10 buts et 2 passes décisives, l’ancien de l’OM s’est fait remarquer en Liga. Auteur de performances solides, sa grinta et sa vitesse ont fait de lui un ailier redoutable. Capable de jouer sur les deux côtés, son agressivité pourrait bien plaire à El Cholo. Affaire à suivre mais l’argentin risque de déménager autre part en Espagne cet été. 

Agressivitésoliditéprécision, tant de qualités requises à chaque poste à l’Atlético. On l’a vu lors du match contre Liverpool, les Colchoneros ont été solide 90 minutes avant d’inscrire 3 buts en 3 tirs. Une précision sans faille qui a fait chuter la meilleure équipe d’Europe. Simeone doit reconstituer un 11 avec ses valeurs pour rêver à nouveau de jouer le dernier carré européen.