Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Bordeaux - OM : Voyage au bout de l'ennui au Matmut



Girondins de Bordeaux - OM, gros navet de série Z diffusé hier en prime sur Canal +. Après un Clasico OM - PSG sans saveur, le groupe Canal pourrait commencer à regretter son investissement.

15 Février 2021 08:10 - écrit par


Marseille et Bordeaux ont livré une prestation désespérante

Quelle purge ce Girondins de Bordeaux - Olympique de Marseille. Un match digne d'un dimanche soir de Toussaint, tant c'était déprimant de voir le spectacle proposé par les deux équipes. Heureusement que les joueurs de l'OMLeonardo Balerdi, Dario Benedetto et Valère Germain ont apporté un semblant d'animation en seconde période. Les deux premiers en se faisant expulser - surtout le craquage de l'attaquant argentin - et Galère Germain en se torchant magistralement devant le but de Benoît Costil

Koscielny satisfait d'avoir assuré le nul au Matmut

Les Girondins de Bordeaux n'ont également pas été en reste dans la médiocrité. Incapable de prendre le dessus sur une équipe réduite à 9, et qui était de base plutôt mauvaise ces dernières semaines, le FCGB se consolera en conservant son invincibilité à domicile face à l'OM. Une invincibilité qui dure depuis 1977. 

Une prestation pitoyable de Bordeaux qui n'a pas visiblement pas choqué Laurent Koscielny. Au micro de Canal+, le capitaine des Girondins a déclaré se satisfaire de ce point pris à la maison.

"On a quelques occasions. Dans l'ensemble, on a fait un bon match, surtout en première mi-temps. C'est positif. On prend un point, on arrête cette série négative. Il y avait deux équipes en difficulté ce soir. Tu prends moins de risques dans ces cas-là. À domicile, il faut faire le jeu et cela demande plus d'attention de la part de tout le monde. Il faut continuer à travailler, pousser et trouver ce jeu qui nous permettra de trouver des décalages." a déclaré Koscielny.

Comment se satisfaire de ce nul dans ces conditions ! C'est un aveu de faiblesse et limite une faute professionnelle de balancer un tel discours. Mais bon rien de surprenant. Les joueurs du FCGB vivent dans un confort permanent. Pas de pression, pas de remise en question, une petite vie tranquille sous la douceur bordelaise. 

Frédéric Le Lay
Papa de deux mioches et de Jeunesfooteux.com. Gastronome à mes heures perdues En savoir plus sur cet auteur