Menu

Bordeaux : écarté, Laurent Koscielny répond à Gérard Lopez et annonce la couleur !


13 Janvier 2022 09:45 - écrit par Rédaction JF


En début de semaine, une information de 20Minutes a fait état d'une mise à l'écart de trois joueurs des Girondins de Bordeaux, en l'occurrence Medhi Zerkane, Paul Baysse et Laurent Koscielny. Une information confirmée par le propriétaire et président du FCGB, Gérard Lopez, qui est même allé plus loin en déclarant que Koscielny ne rejouera plus avec les Girondins et qu'il quittera Bordeaux en janvier. 

« C’est une décision prise pour des raisons d’orientation stratégique. On aimerait une deuxième partie de saison avec une dynamique un peu différente, donc avec des changements, mais aussi préparer la saison prochaine. Donc faire monter en responsabilités d’autres joueurs. Ce n’est pas pour des raisons économiques puisqu’il a un contrat, cela ne nous fera pas gagner quoi que ce soit. Ce sera fait en bonne intelligence, dans le respect du joueur et de son contrat (…) On n’attaque pas le joueur ou la personne. Mais il est acté que Laurent ne terminera pas la saison avec nous et qu’il quittera le club en janvier. » a confié Lopez dans les colonnes de Sud Ouest

Laurent Koscielny dénonce la méthode brutale et irrespectueuse de Gérard Lopez

Une sortie médiatique de Gérard Lopez qui a fait grand bruit, et qui n'est pas restée sans réponse. En effet, dans un entretien accordé à L'Equipe, le défenseur des Girondins de Bordeaux, Laurent Koscielny, a vidé son sac et déclaré qu'il était hors de question pour lui de se faire jeter de la sorte. 

"Lundi soir, donc après la mise à l'écart de Mehdi Zerkane et Paul Baysse dans l'après-midi, le président (Gérard Lopez) a appelé mon agent (Stéphane Courbis) afin de lui signifier. Le mardi matin, je suis allé m'entraîner comme d'habitude, mais personne n'est venu me voir. (...) Ils m'ont juste dit que c'était leur nouvelle stratégie, et qu'on trouverait une solution avec le directeur financier pour que tout se passe bien pour tout le monde." a déclaré Koscielny avant de confier être conscient que son salaire pose problème

"Oui, c'est ça. Quand je signe en 2019, c'est GACP et King Street qui sont à l'origine de ce contrat. Depuis, les choses ont changé, et pas qu'un peu. On a changé de propriétaires, il y a eu le Covid, Mediapro... Donc, que mon salaire leur pose problème, je le comprends au vu du contexte économique actuel. Moi, je suis prêt à écouter, je suis prêt à entendre. Mais quitter le navire ? Impossible. En tout cas, pas de cette manière." a t'il poursuivi afin de rééditer ses propos concernant son intention de rester et surtout de ne pas se laisser faire.

"Quitter le navire comme ça, alors là, pas du tout. J'ai envie de me battre pour l'équipe afin d'obtenir le maintien le plus rapidement possible. Il y a des personnes ici qui méritent qu'on se donne pour rester en L1, ceux qui nous entourent au quotidien, les intendants, les kinés, l'attachée de presse, la cuisinière... Il y a des gens hyper attachants ici. Et je veux encore aider le club. C'est un moment difficile mais il faut rester calme et on trouvera une solution."



Mercato Foot sur livefoot.fr foot live