Menu

19 Février 2020 22:08 - écrit par Aurélien Fauve

Dortmund, PSG : Kimpembe - Tuchel, une explication a eu lieu au Paris SG


Après la vidéo injurieuse, une entrevue s'est déroulée au PSG ce mercredi entre Presnel Kimpembe, Thomas Tuchel et les dirigeants du Paris SG.




Dortmund - PSG : Presnel Kimpembe fait son mea culpa à Thomas Tuchel !

Dortmund - PSG : Presnel Kimpembe et Thomas Tuchel
Dortmund - PSG : Presnel Kimpembe et Thomas Tuchel
Dans le cadre des huitièmes de finale aller de la LDC - Ligue des Champions, le PSG - Paris Saint-Germain s'est logiquement incliné au Borussia Dortmund sur la pelouse du Signal Iduna Park (2-1). Le jeune attaquant norvégien Erling Haaland, recruté pour 20M€ au Red Bull Salzbourg, a éclaboussé la rencontre de son talent en inscrivant un doublé en 8 minutes durant la seconde période.

Elu homme du match de Dortmund - PSGErling Haaland (19 ans) a inscrit son 10ème but de la saison en Ligue des Champions mais également sa 11ème réalisation en 7 matchs avec le cador de Bundesliga. Si le PSG s'est montré en difficulté dans le système en 3-4-3 opéré par Thomas Tuchel, le but de Neymar sur un service de Kylian Mbappé permet au Paris Saint-Germain de conserver toutes ses chances de qualification. 

L'après Dortmund a été extrêmement mouvement du côté du Paris SG... En effet, alors que les sorties médiatiques de Neymar et Thomas Meunier ont fait jaser, le frère de Presnel Kimpembe a posté une vidéo mardi en fin de soirée dans laquelle il insultait le coach parisien, Thomas Tuchel

Ce mercredi, Presnel Kimpembe s'est présenté en personne devant Thomas Tuchel et les dirigeants afin de présenter ses excuses au nom de son frère. L'international français (3 sélections, 0 but) a affirmé qu'il ne cautionnait pas les propos de son frère et a expliqué que ce dernier avait réagi à chaud sur le coup de la déception en tant que supporter de Paris. Thomas Tuchel a répondu à son défenseur central qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur et que les échéances à venir étaient bien plus importantes. Presnel Kimpembe peut être rassuré...