Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

FC Nantes - Coronavirus : Waldemar Kita et l'absurdité du huis clos pour les clubs


Le président du FC Nantes, Waldemar Kita, a pointé du doigt les conséquences désastreuses du huis clos suite au coronavirus, et propose un arrêt de la Ligue 1 pendant 15 jours.

11 Mars 2020 10:50 - écrit par Rédaction JF



Le lundi 9 mars, la ministre des sports, Roxana Maracineanu, a annoncé un huis clos jusqu'au 15 avril pour les rencontres de Ligue 1 et Ligue 2. Un huis clos qui pourrait être prolongé si l'épidémie du coronavirus continue à se propager. 

Un principe de précaution compris dans le fond par les acteurs majeurs du football français, mais pas dans la forme. En effet, après le co-président de l'AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, c'est au tour du dirigeant du FC Nantes, Waldemar Kita, de pointer du doigt l'absurdité d'une telle mesure pour les clubs professionnels. En effet, pour le boss du FC Nantes, un arrêt du championnat pour deux semaines aurait été plus judicieux. 

Waldemar Kita propose un arrêt du championnat de deux à trois semaines

"Il y a une perte économique, c’est clair. Maintenant, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’on diminue les risques en faisant un huis clos, mais il faut penser aussi aux joueurs. Car les joueurs, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de spectateurs qu’ils ne risquent pas de ramener le virus avec eux et se le redonner. Il y a aussi le personnel, le staff, tout un groupe qui est là. Je pense qu’on ne se préoccupe pas du tout de la santé des joueurs. La meilleure solution, comme la Suisse l’a fait, c’est d’arrêter pendant 15 jours à trois semaines l’activité. Ne pas faire les matchs du week-end et les reculer 15 jours après. On aurait pris un peu le temps de la réflexion. Cela nous aurait permis de nous organiser. Est-ce qu’on joue plus tard ? Est-ce que qu’on joue plusieurs fois dans la semaine tous les trois ou quatre jours ? Cela aurait pu être différent." a déclaré Waldemar Kita dans un entretien accordé à RMC Sport.