Menu

FC Nantes : Eric Carrière tire à boulets rouges sur Waldemar Kita


Inquiet pour l'avenir du FC Nantes, l'ex joueur des Canaris Nantais, Eric Carrière, s'est montré très critique à l'égard du président et propriétaire du FCN, Waldemar Kita.

22 Janvier 2021 14:40 - écrit par Rédaction JF


Eric Carrière ne comprend pas l'entêtement de Waldemar Kita

17e de Ligue 1 avec seulement trois points d'avance que le barragiste Nîmes, le FC Nantes glisse d'année en année dans le fond du classement de la L1. Une situation de plus en plus inquiétante pour le FCN, dont l'instabilité est le maître-mot. Avec 18 entraîneurs (Der Zakarian par deux fois) depuis 2007, le président des Canaris, Waldemar Kita, peut être qualifié de dirigeant Kleenex. Une situation forcément délétère pour le FC Nantes et qui fait logiquement l'objet de nombreuses critiques.

Lors d'un entretien accordé à 20Minutes, Eric Carrière, consultant pour Canal+ et ex joueur de Nantes, n'est pas allé avec le dos de la cuillère pour critiquer la gestion du club nantais par le président Waldemar Kita

"On entend souvent parler de projet ou d’absence de projet dans les clubs. C’est plutôt la deuxième option que je perçois à Nantes depuis pas mal d’années. (...) Kita prend rarement les bonnes décisions. J’ai toujours le respect de ceux qui viennent dans un club et qui mettent de l’argent. Maintenant, quand on analyse les résultats depuis son arrivée [en 2007]… Les chiffres sur plusieurs années, ça ne ment pas. Quand tu prends autant d’entraîneurs. (...) Je pense aussi que ça ne fonctionnera jamais. A l’image de son dernier choix : la venue de Domenech. Un choix logique finalement car Kita aime faire le buzz. Mais, Domenech ou un autre, quand on a bientôt 70 ans, c’est difficile de dire qu’on construit. Ce sont des choix pas cohérents." a t'il confié. 

Interrogé ensuite sur l'entêtement de Waldemar Kita à ne pas vendre le FC Nantes, Eric Carrière a déclaré ne pas comprendre le choix de l'homme d'affaires franco-polonais. 

"Je ne vois pas l’intérêt pour lui de rester. Je ne comprends pas sa logique. Il subit beaucoup de choses depuis longtemps. C’est quelqu’un qui aime bien le conflit, je pense. Il faut vraiment aimer ça. Il a pris un entraîneur qui aime ça aussi"