Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

FC Nantes : Kita ne partira pas, les supporters Nantais doivent arrêter de rêver


10 Juin 2021 16:40 - écrit par Rédaction JF


Waldemar Kita est prêt à rester au FC Nantes coûte que coûte

Détesté des supporters du FC Nantes, Waldemar Kita est plus jamais considéré comme "Persona non grata" par les fans des Canaris. En effet, les supporters du FCN qui souhaitent le départ de l'homme d'affaires franco-polonais, et donc l'arrivée d'un investisseur ambitieux, ne sont pas prêt de voir leur rêve de réaliser.

Lors d’une chronique pour But Football Club, le journaliste Denis Balbir, a fait part de son scepticisme concernant le projet de reprise par le "Collectif Nantais", et indiqué que de toute façon Waldemar Kita n'avait pas l'intention de céder le FC Nantes malgré la vindicte populaire. 

“D’un côté, on a un président qui a injecté de l’argent, fait de multiples erreurs, été désastreux dans sa communication et qui a sans doute tous les défauts de la terre… Aujourd’hui, j’ai vraiment l’impression que Kita est prêt à rester coûte que coûte, même s’il a tout le monde contre lui. Dans l’autre coin du ring, il y a le « Collectif nantais ». Pour moi, c’est un rêve. On vante un projet avec Mickaël Landreau à sa tête, appuyé par des entraîneurs comme Raynald Denoueix ou Coco Suaudeau dont ça ne sert à rien d’avancer le CV. Oui, le « Collectif nantais » vend une certaine idée du football et du jeu déployé mais cela reste un fond collectif qui vise à rassembler mais qui, pour l’instant, n’a pas les moyens de ses ambitions. Je ne vais pas dire que le projet manque de sérieux. Ce serait sévère. Mais en tout cas, le « Collectif nantais » manque de solutions au niveau purement économique", a déclaré Balbir. 

Selon certaines indiscrétions, Waldemar Kita ne serait néanmoins pas totalement fermé à une vente, mais attend pour cela une offre qu'aucun investisseur ne soumettra. En effet, le clan Kita attendrait pas moins de 50 millions d'euros hors reprise de la dette, soit une note globale approchant les 90M€, et cela sans compter les investissements à effectuer pour reconstruire une équipe. Le futur repreneur (s'il existe vraiment), devra donc prévoir un investissement d'au moins 110 millions d'euros ...