Menu
Jeunesfooteux
Jeunesfooteux

Girondins de Bordeaux : Grégory Sertic fait d'énormes révélations !


25 Mars 2022 11:20 - écrit par Rédaction JF


Ancien joueur des Girondins de Bordeaux de 2005 à 2017, Grégory Sertic qui a terminé sa formation au FCGB (2005-2008), garde un oeil très attentif sur son club de coeur. Un club qu'il voit sombrer de jour en jour.

Désormais consultant foot pour Canal+, Grégory Sertic n'en garde pas moins des contacts dans le club bordelais. Des contacts qui n'hésitent pas à lui faire part de ce qu'il se passe en interne. Sertic a notamment dévoilé une anecdote qui en dit long sur la crise que traverse Bordeaux depuis plusieurs mois.

"Les salariés du club ont reçu un mail de la direction comme quoi ils avaient interdiction de parler aux joueurs professionnels. A mon époque on rappelait que Bordeaux était un club familial, il fallait aller à la rencontre des supporters. On pouvait aller à la rencontre des joueurs, des salariés. On discutait avec tout le monde, on mangeait au château du Haillan, tout le monde disait bonjour on pouvait discuter et prendre un café. Aujourd’hui, c’est interdit aux salariés et pire encore, les jeunes du centre de formation n’ont plus le droit de regarder les joueurs professionnels. Donc comment vous expliquer ça à un jeune qui veut passer professionnel de lui dire « Ah non, tu n’as pas le droit de regarder les grands ». Et bien, tu as envie de quitter ce club. ", a déclaré Sertic dans le Late Foot Club sur Canal+ (propos retranscrits par Girondins4Ever)

Grégory Sertic est persuadé qu'il y a une taupe qui balance des fausses informations

Grégory Sertic a également fait part de l'existence d'une taupe dans le vestiaire, dont le but est de nuire à certains cadres comme Benoit Costil ou encore Laurent Koscielny qui ne fait désormais plus partie de l'effectif du FCGB.

"Il y a une taupe dans le groupe qui balance des fausses informations sur les joueurs pour nuire à ces joueurs là et souvent, ces deux joueurs (Costil et Koscielny). Pour avoir eu ces personnes, ces salariés là, je peux vous dire que tout ce qui est dit sur ces joueurs, c’est totalement faux. Ce n’est pas vrai, on essaie juste de les virer." a indiqué Sertic. 

La question est désormais de savoir qui tire les ficelles de cette déstabilisation organisée ? Des membres de la direction ?