Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Girondins de Bordeaux : Jean-Louis Gasset sur la sellette ?


Les Girondins de Bordeaux qui se sont inclinés face à l'AS Saint-Etienne, ne sont pas encore à l'abris d'une relégation au terme de la saison.

12 Avril 2021 15:20 - écrit par Rédaction JF


L'aveu d'impuissance de Jean-Louis Gasset après la défaite face à l'ASSE

Lourdement défait, hier (dimanche), sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne (4-1), pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux ne sont clairement pas à l'abris d'une énorme catastrophe en fin de saison, s'ils ne parviennent pas à interrompre cette spirale négative. 

15e du championnat avec 6 points d'avance sur le barragiste Nîmes, le FCGB affrontera lors des cinq prochains matchs 3 équipes concernées par l'Europe (AS Monaco qui joue également le titre, Stade Rennais et RC Lens), ainsi que 2 équipes concernées par le maintien (FC Lorient et FC Nantes). Rien de bien rassurant pour une formation qui fait preuve d'une telle impuissance. Et c'est justement ça qui inquiète l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset

"La première période était dans l’ordre d’idées de faire une équipe généreuse. Il y a eu des faits de jeu qui nous ont désavantagé, je pense. Le 2-1, à la mi-temps, est dur. C’est un problème d’agressivité. J’essaie des choses. On joue à 3 ou à 4 en défense. Mais on a une sensation bizarre d’impuissance. Il y a eu une situation donnée en début de saison. Mais là on n’a jamais connu une période comme ça. Il faut essayer encore de trouver un ressort. Il n’y a pas d’abandon, on essaie et il faut que tout le monde reste mobilisé", a t'il déclaré.

Frédéric Longuépée assure que Jean-Louis Gasset n'est pas menacé

Un aveu d'impuissance qui ne fait pas pour autant de Jean-Louis Gasset, un entraîneur menacé. C'est du moins ce qu'a laissé entendre le président des Girondins de Bordeaux, Frédéric Longuépée.

" Il faut essayer de garder la tête froide mais oui, nous sommes en danger si on continue comme ça, notre sort dépendra des autres. J'en appelle à la fierté individuelle des joueurs. Ce sont eux qui sont sur le terrain, ce sont eux qui nous sortiront de cette situation. Se séparer de Jean-Louis Gasset pour créer une réaction est-il une option ? Non. Encore une fois, je ne suis pas dans la recherche d’électrochoc de cette nature. On échange. Nous avons évoqué des solutions à bâtons rompus cette semaine. On va rentrer, se poser et discuter. " a t'il confié à Sud Ouest.