Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Les grands absents de l’Euro 2020


L’Euro 2020 débute demain et celui-ci s’annonce excitant sur le papier avec un nombre de stars étourdissant. Toutefois, le championnat d’Europe aurait pu être encore plus attrayant si toutes ses étoiles s’étaient alignées au départ de la compétition. Blessure, fatigue, nation absente, … Qui seront les cracks manquant cet été ?

10 Juin 2021 19:40 - écrit par


Ansu Fati

Huit mois que ne l’on n’a pas vu Ansu Fati foulé les pelouses d’un terrain. Une éternité pour les amateurs de football. Et ce ne sera pas lors de cet Euro que ce jour tant attendu arrivera. Touché au genou gauche en novembre dernier, le jeune ailier du FC Barcelone ne devrait être de retour que la saison prochaine. Même si le joueur formé à la Masia ne compte que quatre sélections avec la Roja, sa vitesse et son habilité devant les cages va manquer cruellement aux hommes de Luis Enrique pendant la compétition.

Erling Haaland

Lui n’est ni blessé ni absent de la liste de son sélectionneur. Il n’a juste pas réussi à se qualifier avec son pays pour le championnat d’Europe. Et pourtant Dieu sait à quel point son absence est regrettable lors de cet Euro, tellement Erling Haaland nous a fait tous rêver ces derniers mois. Enchaînant les buts avec le Borussia Dortmund, le cyborg norvégien a également soigné ses statistiques avec la sélection norvégienne (sept réalisations en seulement 11 sélections). Rendez-vous donc en 2022 pour la Coupe du monde au Qatar, le phénomène de la planète foot sera attendu au tournant et devra enfin ramener son équipe nationale dans une compétition majeure.

Zlatan Ibrahimovic

Il était sorti de sa retraite internationale pour aider sa sélection à franchir un cap. Malheureusement le sort en a décidé autrement et Zlatan devra regarder l’Euro 2020 devant sa télévision cet été. Victime d’une entorse au genou, la Suède devra se passer des services du géant Suédois comme pour la Coupe du monde 2018. Une cruelle désillusion pour le meilleur buteur de la sélection suédoise, revenu en mars presque cinq ans après ses adieux internationaux. Une question se pose dorénavant sur l’avenir de l’attaquant de l’AC Milan : annoncera-t-il sa vraie retraite internationale après le championnat d’Europe ?

Sergio Ramos

Sergio Ramos n’est pas indestructible. Aussi solide et rugueux qu'il puisse être, le capitaine de la Roja est un être humain et peut se blesser. Véritable modèle de régularité depuis plus de 15 années, le capitaine emblématique du Real Madrid ne pourra pas cette fois-ci représenter les couleurs de l’Espagne lors de cet Euro. Le sélectionneur Luis Enrique a décidé de se passer du joueur le plus capé de la sélection espagnole, pas complètement remis de ses pépins physiques qui ont terni sa fin de saison avec le Real Madrid. La Maison Blanche n’aura d’ailleurs aucun représentant espagnol lors de ce championnat d’Europe. Une première dans l’histoire de la sélection.

Marco Reus

Décidément l’histoire entre Marco Reus et l’Allemagne est tragique. Lui qui a déjà manqué la Coupe du Monde 2014 où la Mannschaft était allée chercher le sacre mondial et l’Euro 2016, le capitaine du Borussia Dortmund sera à nouveau privé d’Euro cet été. La faute une fois de plus à son corps. Le milieu offensif allemand a ainsi préféré déclarer forfait, évoquant une grosse fatigue après la saison avec les jaunes et noir (il a notamment joué près de 50 matchs.), “après une saison compliquée, épuisante et finalement réussie, j’ai décidé avec le sélectionneur de ne pas aller au championnat d’Europe”, a-t-il publié sur son compte Instagram. Une décision sage pour certain... Un aveu de faiblesse pour d’autres.

Virgil van Dijk

Il y a les Oranjes avec Van Dijk et les Oranjes sans Van Dijk. Si les hollandais étaient arrivés avec leur capitaine pour cet Euro, il est certain que les Pays-Bas auraient été plus haut dans le classement des prétendants à la victoire finale. Mais pilier de la sélection néerlandaise, qui se remet d'une grave blessure à un genou, a choisi de renoncer à l'Euro et préfère continuer sa convalescence en vue de la prochaine saison avec Liverpool. "Je suis vraiment dégoûté de ne pas aller à l'Euro mais c'est la bonne décision pour l'instant et j'espère, pour le futur", a-t-il fait valoir. Sans le vainqueur de la Ligue des Champions en 2019, les partenaires de Frenkie De Jong vont devoir redoubler d’efforts pour ne pas prendre l’eau face aux attaques adverses.

Actuellement diplômé d’un Bachelor en journalisme à l’IEJ Marseille et étudiant au Magistère DJC de... En savoir plus sur cet auteur