Menu
Jeunesfooteux

Les huit affiches de la phase de poule de l’Euro 2020


3 Juin 2021 19:40


L’Euro 2020 s’approche à grand pas et plusieurs confrontations s’annoncent alléchantes lors de cette phase de poule. Confrontations historiques, duels entre géants d'Europe et débuts en phase finale : tout semble réunis pour vivre un premier tour palpitant. Alors si vous avez un mois de juin trop chargé et que vous ne pouvez pas rester scotcher à votre canapé, on vous a concocté un petit guide de huit matchs à ne rater sous aucun prétexte


Turquie-Italie (Rome, Groupe A) : 11 juin, 21 heures

En tout bien, tout honneur, la première grande confrontation de cette Euro 2020 ne peut être que le match d’ouverture. Parce que c’est celle qui va lancer la compétition, celle qui va provoquer les premiers frissons chez les supporters. Mais c’est surtout, pour un match d’ouverture, une affiche alléchante. D’un côté une Italie à domicile qui va tout mettre en œuvre pour confirmer son statut d’outsider avec une nouvelle génération très prometteuse. La Squadra Azzura signe son grand retour dans une compétition majeur après son absence lors du Mondial 2018. Et de l’autre la Turquie, qui a posé de nombreux problèmes à la France lors des qualifications et qui peux nourrir des ambitions légitimes lors de ce championnat d’Europe.

Belgique-Russie (Saint-Pétersbourg, Groupe B) : 12 juin, 21 heures

Deux belles promesses de la Coupe du monde 2018 s’affronteront lors de ce premier tour de l’Euro 2020. La Belgique, qui n’a toujours pas digéré la défaite face aux Français lors du dernier Mondial, est capable de déstabiliser n’importe quelle défense grâce à son armada offensive, qui a encore pris de l’expérience ces trois dernières années. La Russie, quart de finaliste de sa Coupe du monde, sera à surveiller lors de ce championnat d’Europe. Toujours très solide défensivement, ce duel entre deux équipes opposées dans leur style de jeu pourrait être un match à haute intensité.

Angleterre-Croatie (Londres, Groupe D) : 13 juin, 15 heures

La revanche de la demi-finale de la Coupe du Monde 2018 s’annonce comme l’un des moments phares de ce premier tour. Favori pour beaucoup d’observateurs, l’Angleterre aura à cœur de vaincre les partenaires de Luka Modric après être passé tout près de la finale il y a trois ans. Porté par une attaque spectaculaire (Sterling-Kane-Rashford), les Anglais comptent bien rentrer dans la compétition de la meilleure des manières. La Croatie quant à elle déçoit depuis sa finale perdu face à la France. L'équipe au damier devra miser sur l’expérience de son milieu de terrain (Rakitic-Modric) pour espérer mettre en difficulté les Three Lions.

France-Allemagne (Munich, Groupe F) : 15 juin, 21 heures

Une finale avant l’heure, la revanche de 2016, l’entrée en compétition des Bleus... Aucun doute, France-Allemagne est le match le plus attendu de cette phase de poules. La confrontation entre les deux derniers champions du monde s’annonce sensationnelle sur le papier. En confiance depuis son titre au Mondial 2018 et le retour de Karim Benzema, les coéquipiers d’Antoine Griezmann partent avec le statut de grands favoris. Une entrée lice très musclée face à la Mannschaft devrait permettre de donner des indications sur la forme de l’Équipe de France. Malgré une campagne de qualification maîtrisée, les doutes persistent pour l’Allemagne. En atteste son classement FIFA, qui est passé de la première place en juillet 2018, à la 12e aujourd'hui. Mais comme le dit le dicton, “le football est un jeu qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne”, et ce n’est pas les hommes de Didier Deschamps qui vont dire le contraire. 

Angleterre - Écosse (Londres, Groupe D) : 18 juin, 21 heures

Un duel 100% britannique aux allures de... tournoi des 6 nations. Si la pelouse de Wembley ne sera certainement pas aussi saccagée que lors des confrontations autour du ballon ovale, le match ne sera pas pour le moins intéressant. L'Écosse, qui a sorti Israël et la Serbie en barrages, n'a plus disputé de championnat d’Europe depuis 1996, et sa dernière phase finale remonte à la Coupe du Monde en France deux ans plus tard. Les coéquipiers d’Harry Kane, qui progressent de plus en plus lors des dernières années, ne devraient avoir aucun mal à s’imposer face à l'équipe au Tartan.

Portugal-Allemagne (Munich, Groupe F) : 19 juin, 18 heures

Pas de répit pour Allemagne. Après avoir affronté les champions du monde lors de la première journée, les partenaires de Toni Kroos s’opposeront aux... Champions d’Europe. Tenant du titre, le Portugal arrive avec une pancarte de grand outsider voir de légers favoris. Toujours articuler autour de leur immense star Cristiano Ronaldo, la Seleção peut compter maintenant sur plusieurs jeunes pépites qui ont pu éclore lors des dernières années. Deuxième match de ce groupe E, la confrontation entre Portugais et Allemands s'annonce décisive pour le dénouement de la “poule de la mort”. 

Espagne-Pologne (Séville, Groupe E) : 19 juin, 21 heures

Un choc majeur de ce premier tour entre deux nations qui déçoivent ces dernières années dans les compétitions officielles. La Roja, éliminée en huitièmes de finale lors des derniers Euro et Coupe du monde, aura à cœur de se racheter auprès de ses supporters. Elle pourra s’appuyer sur de jeunes talents (Pedri,Torres) , épaulé par des piliers indéboulonnables (Busquets, Alba). Face aux joueurs de Luis Enrique, Robert Lewandowski. Le serial buteur du Bayern Munich sera bien évidemment l’arme fatale des Polonais, qui sont favoris pour terminer deuxième de leur poule et se qualifier pour les huitièmes de finale.

Portugal-France : (Budapest, Groupe F) : 23 juin, 21 heures

Souvenez-vous une nuit du 10 juillet 2016 au Stade de France... Une frappe du droit des 25m d’Eder venait glacer le sang de millions de Français. Cinq ans plus tard, la France est championne du monde mais a toujours en travers de la gorge la finale perdue à domicile face au Portugal. Une occasion rêvée pour les Bleus de remettre les pendules à l’heure le 23 juin. Les partenaires de Kylian Mbappé avait déjà pris l’ascendant sur les hommes de Fernando Santos en novembre dernier lors de la ligue des nations (0-1). Le dernier match de ce groupe diabolique pour conclure en beauté la phase de poule de l’Euro 2020.