Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Les révélations de la phase de poules de l’Euro 2020


Cela fait partie du charme d’une compétition internationale. À l’instar de Renato Sanches en 2016, des joueurs se révèlent au monde entier lors de chaque Euro. Cette année encore, la tradition a été respectée. Alors entre future pépite et espoir confirmé, petit tour d’horizon des révélations de la phase de poule.

25 Juin 2021 15:50 - écrit par


Denzel Dumfries (Pays-Bas)

Il est à l’image de sa sélection : offensif et talentueux. Denzel Dumfries a éclaboussé ce premier tour de toute sa classe lors des rencontres disputées avec les Pays-Bas, avec notamment un deux buts et une passe décisive à la clé. Le latéral droit évolue la plupart du temps au poste de piston droit dans le 3-5-2 de Frank de Boer et épate les observateurs par ses tâches défensives et son implication offensive. Si le capitaine du PSV Eindhoven est loin d’être un inconnu dans son pays, son histoire reste particulièrement atypique. Il a dû attendre ses 20 ans pour découvrir la première division hollandaise avec le Sparta Rotterdam en 2016. Cinq ans plus tard, le voilà comme l’homme providentiel des Oranje. L’histoire ne pouvait pas être plus belle.

Manuel Locatelli (Italie)

Andrea Pirlo a peut-être trouvé son successeur : Manuel Locatelli. Le milieu de Sassuolo a réalisé un début de tournoi quasi parfait comme sa sélection. Le jeune joueur italien a signé d’un point d’orgue une prestation de haute voltige face à la Suisse avec un doublé. Positionné en tant que milieu récupérateur, Locatelli assure la possession de balle avec 92% de passes réussies sur ses deux premiers matchs. À la récupération, il est très actif au pressing pour soulager sa défense. Depuis son premier cap en septembre dernier, Manuel Locatelli, qui sort d’une saison très régulière (34 matches, quatre buts, trois passes décisives), a régulièrement profité des absences de Marco Verratti pour engranger de l'expérience internationale. Attention au joueur du Paris Saint-Germain de ne pas perdre sa place de titulaire.

Alexander Isak (Suède)

Il n’a pas marqué depuis le début de la compétition, mais cela ne l’a pas empêché de se distinguer. À seulement 21 ans, Alexander Isak semble déjà promis à un très bel avenir. Surnommé le nouveau Zlatan, la perle scandinave a semé la zizanie dans les défenses espagnole, slovaque et polonaise avec d'improbables raids solitaires depuis le début de l’Euro. Doté d'une technique et d'un sens du dribble impressionnants malgré son gabarit imposant (1m92), il s’épanouit depuis deux saisons du côté de la Real Sociedad où il a déjà inscrit 33 buts en un peu plus de 80 rencontres disputées. Plus jeune buteur de l’histoire de la Suède à 17 ans, Alexander Isak n’a pas fini de faire les beaux jours des Blågult.

Patrik Schick (République Tchèque)

Il a marqué certainement le plus beau but de l’Euro 2020. Mais il ne faut pas limiter la performance de Patrik Shick à cette frappe sensationnelle. Avec trois buts depuis le début de la compétition dont ce lob incroyable de 45,5 mètres contre l’Écosse, Patrik Schick est l'invité surprise du podium classement des meilleurs buteurs juste derrière Crsitiano Ronaldo. Auteur d’une bonne saison avec son club le Bayer Leverkusen (13 buts en 36 matchs), le natif de Prague porte véritablement sa sélection depuis le début du tournoi à seulement 25 ans. Même si l’attaquant Tchèque n’était pas inconnu au bataillon, il se révèle au grand public lors de cet Euro.


Lucas Emanuel

Actuellement diplômé d’un Bachelor en journalisme à l’IEJ Marseille et étudiant au Magistère DJC de... En savoir plus sur cet auteur