Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Mercato LOSC : Galtier rassuré par Létang au sujet de Botman et Sanches ?


Ligue 1 - LOSC : convoités par Liverpool, Renato Sanches et Sven Botman vont ils être vendus lors du mercato en janvier ? L'entraîneur de Lille OSC, Christophe Galtier, est fixé à ce sujet.

2 Janvier 2021 13:40 - écrit par Rédaction JF


Renato Sanches et Sven Botman, deux joueurs du LOSC convoités

Nouveau président du LOSC depuis le rachat du club Lillois par le fonds luxembourgeois Merlyn Partners, Olivier Létang a rapidement démenti les rumeurs faisant état d'un dégraissage massif lors du mercato d'hiver. En effet, le successeur de Gérard Lopez a été clair à ce sujet, en indiquant que l'objectif premier était de conserver une équipe compétitive afin de décrocher une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Malgré ça, des rumeurs continuent à circuler concernant des possibles ventes de Renato Sanches ou encore Sven Botman, deux joueurs visiblement dans les petits papiers de Liverpool

Galtier et Létang d'accord sur une liste de joueurs disposant d'un bon de sortie

Qu'en est il réellement ? Le LOSC va t'il vendre en janvier ses deux joueurs à forte valeur marchande ? La tendance est clairement non. En effet, l'entraîneur de Lille OSC, Christophe Galtier, a une nouvelle fois été rassuré à ce sujet. Olivier Létang a promis à Galtier que Sanches et Botman ne quitteront pas les Dogues, sauf très grosses offres impossibles à refuser. Des offres dépassant les 40/50 millions d'euros. Autant dire qu'il y a très peu de chances de voir le défenseur et le milieu de terrain du LOSC quitter le club en janvier. 

Néanmoins il pourrait y avoir des départs lors de ce mercato. En effet, Christophe Galtier et Olivier Létang se sont mis d'accord sur une liste de joueurs disposant un bon de sortie en cas d'offres intéressantes. Une liste dans laquelle figureraient, Adama Soumaoro, Domagoj Bradaric, Boubakary Soumaré ou encore Isaac Lihadji. Bien sûr cela ne signifie pas que ces joueurs quitteront le LOSC en janvier, mais si des offres venaient à être formulées, elles seraient étudiées.