Menu

Mercato Rennes : le Stade Rennais en LDC, qui recruter ?


Avec 4 petits points en phase de poule, Rennes a fait pâle figure en Europa League cette année. Qualifié pour la Ligue des Champions, ou au pire pour l’Europa League, Rennes devra mieux faire cette saison. Ils en sont capables puisqu’ils sont allés jusqu’en 8ème de finale l’année dernière avant de s’incliner face à Arsenal (4-3). Quelles recrues pour avoir un effectif assez dense ? De la jeunesse, de l’expérience, de la fougue ? Quel est le bon mélange pour le SRFC ?

22 Mai 2020 12:55 - écrit par



3ème de Ligue 1, Rennes s’impose au fil des années comme un concurrent sérieux pour les places européennes. Après avoir été en 8ème de finale la saison dernière d'Europa League, les Rennais étaient remplis d’espoir cette saison. Mais la déception fût grande, le SRFC n’a récolté que 4 petits points et s’est retrouvé en 4ème position dans son groupe. Une contreperformance pour les bretons. Le club possède un effectif varié mais fragile, quelles recrues, quels profils ? Des jeunes en défense ? De la fougue et de l’expérience au milieu ? De la vitesse et de la jeunesse en attaque ? 5ème opus du mercato idéal. 

Jeunesse en défense, expérience sur les côtés

Aux côtés de Damien Da Silva en défense centrale les prétendants ne se bousculent pas pour une place de titulaire indiscutable. Sur les côtés Faitout Maoussa et Hamari Traoré ont réalisé une énorme saison, mais seront ils encore Rennais la saison prochaine ?
 
Anthony Caci, le jeune espoir français. À 22 ans, le défenseur du RC Strasbourg a disputé 10 matchs cette saison. Plus qu’un simple défenseur, il peut jouer milieu défensif ou latéral gauche. Avec 4 passes décisives et 1 but, il apporte beaucoup à l’attaque. Jeune, prometteur, il est estimé à 3,2M d’euros. 

Bafodé Diakité, le roc. À tout juste 20 ans, Diakité se voit relégué avec le TFC. Titulaire indiscutable quand il n’était pas blessé, il a gagné 60% de ses duels. Un excellent total dans une équipe à la rue défensivement. 83% de tacles réussis il peut jouer défenseur central ou arrière droit. Un bon point pour un défenseur si prometteur. Il est lui estimé à 7,2M d’euros. 
 
Maxime Poundjé, l’expérience bordelaise. Pas dans les plans de Sousa, le latéral gauche n’a joué que 3 minutes en Ligue 1 cette saison. Indésirable et en fin de contrat l’été prochain, il serait une belle opportunité pour les rennais. Il apporterait une profondeur de banc à Julien Stéphan. Estimé 2,4M d’euros, le SRFC réaliserait un très joli coup.
 
Elseid Hysaj, l’expérience européenne. Plus de 29 matchs européens joué avec le Napoli, Elseid Hysaj n’a connu que 15 apparitions cette saison TCC. Estimé à 13 millions d’euros, le capitaine albanais apporterait une grande expérience sur son côté droit. Sous contrat jusqu’en juin 2021, il pourrait quitter le Napoli pour une dizaine de millions d’euros. 

Camavinga sur le départ ? Un milieu en demi-teinte

Plein de qualités, le milieu rennais n'a pas su faire oublier Benjamin André. L'arrivé de Nzonzi a toutefois comblé ce manque qui s'est fait ressentir en début de saison. Une expérience nécessaire pour bien figurer en Ligue des Champions. 
 
Francis Coquelin, le voyageur. Sous contrat jusqu’en 2022, Coquelin apporterait beaucoup au milieu rennais, profil polyvalent il peut jouer milieu défensif, relayeur ou milieu droit. Passé par la Premier League, la Bundesliga, la Championship et La Liga, il connait la Ligue 1 puisqu’il a joué pour les merlus de Lorient en 2010-11. Expérimenté, il couterait cependant un peu cher, il est estimé à 19 millions d’euros. 
 
Younès Belhanda de retour en Ligue 1 ? Avec 5 buts et 2 passes décisives en 25 matchs, le milieu offensif franco-marocain âgé de 30 ans apporterait aussi de l’expérience à un milieu qui en est dépourvu. À 30 ans, il a beaucoup excellé en Ligue 1, notamment à Montpellier ou l’OGC Nice. Il pourrait revenir en France pour finir sa carrière et aider Rennes à progresser en Coupe d’Europe. Estimé à 4M d’euros, un prix relativement faible pour un joueur décisif comme lui.
 
Adam Ounas, le SRFC après l’OGC Nice. De retour à Naples après sa saison chez les aiglons, Ounas ne rentre pas dans les plans de Vieira. Capable de jouer à tous les postes offensifs, il a inscrit 4 buts et donné 4 passes décisives en 19 matchs TCC. Ex-girondin, il connait bien la Ligue 1 et apporterait de la vivacité à l’attaque rennaise. Le SSC Napoli pourrait à nouveau prêter le joueur estimé à 8M

Une attaque à dynamiser

Niang et Hunou sont assez efficaces, mais il manque des attaquants et des doublures. Des jeunes joueurs, rapides pourraient correspondre aux profils de joueurs qu’aime Rennes. Dembélé, Sarr, des joueurs techniques et rapide qui ont explosé au SRFC. 
 
Samuel Kalu, la dynamite sur les côtés ? Avec 22 apparitions cette saison, il a inscrit 1 but et donné 2 passes décisives TCC. Peu performant avec les girondins, la crise interne pourrait pousser nombre de joueurs au départ. Kalu pourrait correspondre à Rennes. Estimé à 6,5M, il ne coûterait pas trop cher aux rennais. 
 
Luiz Araujo chipé au LOSC ? Arrivé en 2017, il correspond aux profils qu’aiment les rennais. Rapide, agile, le SRFC a un atout que les dogues n’ont pas cette saison : la Ligue des Champions. Araujo, titulaire seulement 1 fois sur 4 pourrait prétendre à plus de temps de jeu. Cependant, il a été acheté 10,5M à Sao Paulo et ne partira pas pour moins. 
 
Ibrahim Niane, le grand bond ? 4 buts en 22 apparitions avec le FC Metz, Niane est bon avec les grenats. Espoir sénégalais, il est décisif avec sa sélection puisqu’il a inscrit 6 buts en 14 matchs. Jeune et prometteur, il pourrait assumer un rôle de rotation au sein de l’effectif rennais. Estimé à 3,5M, il s'intègrerait bien à l’équipe bretonne grâce à sa vitesse et sa percussion

L’avenir de Rennes est assez incertain puisque l'UEFA doit définir comment qualifier les clubs pour la Ligue des Champions et l'Europa Ligue. Côté transferts, Camavinga et Niang sont convoités mais Julien Stéphan ne voudrait pas les voir partir. Lors du mercato, les Rennes devra quoi qu’il arrive solidifier sa défense, apporter de l’expérience à son milieu, et de la vitesse à son attaque. Un budget encore inconnu, mais il faudra le dépenser intelligemment