Menu

OL : Aulas s'en prend aux dirigeants de l'ASSE, du Stade Rennais et Lorient !


OL News : Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, a pointé du doigt des incohérences d'un arrêt prématuré de la Ligue 1, et s'en est pris à Bernard Caïazzo, Nicolas Holveck et Loïc Féry.

11 Mai 2020 09:17 - écrit par Rédaction JF


OL - Lyon : Jean-Michel Aulas
OL - Lyon : Jean-Michel Aulas
La hache de guerre est bel et bien déterrée entre Jean-Michel Aulas et certains dirigeants de clubs de Ligue 1 et Ligue 2. En effet, le président de l'Olympique Lyonnais a via un communiqué, vivement critiqué l'attitude des présidents Bernard Caïazzo (AS Saint-Etienne), Nicolas Holveck (Stade Rennais) et Loïc Féry (Lorient). Aulas reproche notamment à ces dirigeants d'avoir fait en sorte que la Ligue 1 s'arrête au soir de la 28e journée. Une décision qui selon le président de l'OL, favorise l'ASSE, Rennes et les Merlus

Le communiqué de l'Olympique Lyonnais

"L’Olympique Lyonnais s’étonne des propos tenus par Loïc Féry, Nicolas Holveck et Bernard Caïazzo lors d’une conférence de presse du syndicat Première Ligue qui a eu lieu ce dimanche.
Le syndicat Première Ligue est représenté par plusieurs courants de pensée, et pourtant, pour son point presse d’aujourd’hui, son Président Bernard Caïazzo s’est entouré de deux présidents, Loïc Féry et Nicolas Holveck comme lui tout heureux de cet arrêt prématuré du championnat, qui leur permet avec une décision contestable sur la forme d’atteindre leurs objectifs dès la 28ème  journée alors qu’ils n’avaient pas de certitudes si la saison avait dû aller à son terme.

La Ligue a pris cette décision prématurée qui pénalise sportivement et économiquement un grand nombre de clubs français pendant que d’autres institutions mettent tout en œuvre pour que leurs événements qui font partie du patrimoine du sport français, tel que Roland Garros ou le Tour de France, puissent se dérouler dans les prochains mois. 

Bernard Caiazzo a déclaré « actuellement nous n’avons d’autres choix que d’écouter le Gouvernement ». Encore aurait-il fallu donner des informations complètes à Madame la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui a ainsi expliqué sa décision mardi dernier sur L’Equipe TV  « la saison devait se finir au 3 août, à cause des dates imposées par l’UEFA » ?

En effet, si l’UEFA avait initialement indiqué cette date du 3 août, l’instance européenne avait ensuite précisé «qu’il était possible de finir le championnat courant août ou début septembre » en donnant un certain nombre de consignes «ne pas se précipiter pour décider et faire jouer le mérite sportif jusqu’au bout. »
 
Autre erreur, c’est dès le  28 avril au quotidien Le Télégrame que Noël Le Graët a déclaré « Ligue 1 et Ligue 2 définitivement arrêtées ».

Par ailleurs, la FFF et la LFP prévoient de jouer les finales de la Coupe de France et de la Coupe de La Ligue en août pendant que l’UEFA organisera la suite des phases finales de la Champions League.

Il était donc bien possible d’envisager un autre scénario permettant de terminer le championnat en août, par exemple avec un système de Play-offs, sous réserve bien sûr de l’évolution de la situation sanitaire et tout en respectant les consignes données par le gouvernement. 
 
L’Olympique Lyonnais continue de penser que le football français est actuellement dans la mauvaise direction mais que ce n’est peut-être pas trop tard pour essayer d’imaginer, au regard de ce qui se passe partout en Europe, quelque chose qui soit cohérent tant sur le plan politique que sanitaire et sportif."






Les News

Mercato Foot sur livefoot.fr foot live