Menu

OM : Tudor dans le déni au sujet de Balerdi


Lundi 13 Mars 2023 07:54 - écrit par

Grosse désillusion pour l'Olympique de Marseille qui a été tenu en échec par le RC Strasbourg en clôture de la 27e journée de Ligue 1, et qui n'a donc pas profité de la défaite de Monaco face à Reims.



Grosse clim au Stade Vélodrome pour l'OM ! Rapidement réduit à 10 suite à l'expulsion de Leonardo Balerdi dès la 29e minute, l'Olympique de Marseille avait pourtant réussi le plus dur face au RC Strasbourg en ouvrant le score par l'intermédiaire de Chancel Mbemba, et même en prenant le large grâce à un pénalty transformé par Alexis Sanchez. Un écart de 2 buts que le club phocéen a réussi à maintenir jusqu'à la 88e minute avant de se faire climatiser par Jean-Eudes Aholou, qui en moins de 2 minutes à réussi à inscrire un doublé. Le milieu de terrain du RCSA était même à deux doigts d'inscrire un triplé et donc d'offrir les 3 points au club alsacien.

Comment l'OM a t'il pu lâcher ce match ? Pour l'entraîneur de Marseille, Igor Tudor, la réponse est toute simple.  

Igor Tudor estime que l'expulsion de Leonardo Balerdi est scandaleuse

Interrogé après la rencontre au micro de Prime Vidéo, Tudor n'a pas caché son énorme frustration par rapport au fait que ses joueurs n'aient pas réussi à tenir le score, mais a surtout pointé du doigt l'expulsion de Leonardo Balerdi qu'il juge scandaleuse. 

" Je suis triste car on mène 2-0 et on ne conserve pas la victoire. Mais à la fin, c’est le carton rouge qui a pesé. Cela a été difficile face à Strasbourg qui est une équipe forte et physique, et pour nous c’est difficile de jouer contre ce type d’équipe. Mais pour moi il n’y avait absolument pas de carton rouge. C’est très différent quand vous touchez quelqu’un et quand vous le poussez. Là, il l’a simplement touché. Les bons arbitres voient la différence et aujourd’hui cela n’a pas été le cas. La fin de match ressemble à celle du match aller avec le même type de pression de l’adversaire. C’était logique en fin de match de faire rentrer des défenseurs, il y avait de longue balles et il fallait que l’on intervienne avec les entrées de Mattéo et et Eric. On prend ce point et maintenant on va se concentrer sur le futur, cela va être un combat jusqu’à la fin de la saison. ", a t'il déclaré.

Cette expulsion peut paraître sévère, mais Balerdi n'a pas été malin. Certes Habib Diallo a bien joué le coup, mais le bras qui traîne de l'argentin pour retenir légèrement le strasbourgeois, a suffi pour que le corps arbitral juge cette "micro" faute d'intentionnelle. Et comme Balerdi était le dernier défenseur et que Diallo partait seul au but, le carton rouge n'est en aucun cas un scandale. 

Igor Tudor défend donc logiquement sa paroisse, mais si la même action avait concerné un attaquant de l'OM et un défenseur de Strasbourg, il aurait immédiatement réclamé le rouge. Le principal fautif est Leonardo Balerdi qui a été pris dans son dos, et qui était déjà limite sur certaines actions. 

Le croate n'est également pas exempt de tout reproche. En remplaçant deux éléments offensifs à la 81e minute pour faire rentrer Mattéo Guendouzi et Eric Bailly, Tudor a fait un choix qui a eu une conséquence immédiate sur le jeu, puisque le  bloc de l'Olympique de Marseille a immédiatement reculé, ce qui a permis au RC Strasbourg de mettre plus de pression sur les buts de Pau Lopez. Et on connait le résultat ...

Toujours est-il que cette défaite de l'OM face à Strasbourg est une très mauvaise opération pour le club phocéen qui aurait pu prendre le large sur l'AS Monaco qui s'est incliné plus tôt dans la journée face au Stade de Reims, et voit le RC Lens revenir à seulement 2 points après sa belle victoire sur la pelouse de Clermont Foot (0-4) grâce à un triplé record (en 4 minutes et 30 secondes) de Loïs Openda. 

Justin Favre
Journaliste spécialiste de la Premier League : fan de Paul Gascoigne, Vinnie Jones, Joey Barton,... En savoir plus sur cet auteur