Menu
Jeunesfooteux


PSG : Mbappé, Marquinhos et Verratti ulcérés, Galtier tente de prendre la défense de Sergio Ramos

Dimanche 9 Octobre 2022 09:01


Période un peu plus compliquée pour le PSG. Tenu en échec sur la pelouse du Benfica Lisbonne en Ligue des Champions, le Paris SG n'a pu faire mieux qu'un nul sur la pelouse d'Auguste Delaune face au Stade de Reims. Une rencontre particulièrement tendue, notamment en raison de l'expulsion de Sergio Ramos dès la 41e minute, pour contestation et visiblement "insultes" envers l'arbitre. 


Ça a chauffé dans le tunnel entre Marco Verratti, Kylian Mbappé et le 4ème arbitre

Une décision arbitrale jugée honteuse par les joueurs du PSG, dont Marquinhos, Marco Verratti et Kylian Mbappé, qui l'ont bien fait comprendre au micro de Canal+ et dans le couloir d'accès à la pelouse. En effet, pour les joueurs parisiens l'insulte ne proviendrait que de le l'imagination de Pierre Gaillouste, qui a globalement rendu une copie très discutable. 



Galtier pointe du doigt le manque de discernement de l'arbitre suite à l'expulsion de Sergio Ramos

Présent en conférence de presse d'après match, l'entraîneur du PSG, Christophe Galtier, a tenté de prendre la défense de Sergio Ramos. En effet, pour le technicien parisien, l'insulte du défenseur espagnol n'était en aucun cas destinée à l'arbitre. Il s'agirait tout simplement d'une expression de frustration qu'on peut entendre très régulièrement lors des entraînements ou des matchs. Pierre Gaillouste aurait donc tout simplement fait preuve d'un manque de discernement. 
« Je ne sais pas s’il fait faute ou pas (on lui dit qu’il n’y a pas faute). Il prend d’abord un carton jaune. J’ai vécu cette situation quelques années en arrière lors d’un Nîmes/Lille. C’est un problème, non pas culturel, mais de langage football. Je suis persuadé que Sergio n’a pas voulu insulter l’arbitre, mais qu’il a juste sorti une expression que j’entend des centaines de fois tout au long de la semaine » a déclaré Galtier avant de poursuivre. 
« Elle existe aussi sur les terrains sans que cela ne soit adressé à une personne en particulier. C’est une expression. Je pense que sur le coup, l’arbitre a peut-être manqué de discernement et pris cela pour lui alors que j’avais déjà eu ce souci avec José (Fonte, défenseur du LOSC, ndlr). L’arbitre avait pris l’expression comme une insulte envers lui alors que ce n’était qu’une chose que l’on dit souvent sur le terrain »