Menu

Real Madrid : une issue de secours pour ce flop et indésirable du vestiaire madrilène ?

22 Juin 2022 15:40 - écrit par


Luka Jovic. Un joueur qui n'a toujours pas fait ses preuves et que le Real Madrid traîne depuis trois saisons dans son effectif. Considéré comme l'un des plus gros flops de ces dernières années avec Eden Hazard, l'international serbe (26 capes) n'a jamais justifié le prix de son transfert : Florentino Pérez a déboursé 63 millions d'euros à l'été 2019 pour au final un total de 3 buts en 51 matchs. Insuffisant pour une opération de cette envergure.

Pourtant, le récent vainqueur de la Liga et de la Ligue des champions a tenté de le relancer avec ce prêt à l'Eintracht Francfort, son ancien club. Six mois qui lui ont permis d'enchaîner les matchs en Allemagne (18 matchs, 4 buts et 2 passes décisives) mais le retour à Madrid en juillet dernier a été fatal, barré par la concurrence avec Karim Benzema. Et le niveau de l'attaquant tricolore n'a pas aidé le Serbe cette saison : 549 minutes d'apparition soit 19 rencontres toutes compétitions confondues.

Heureusement que le président madrilène tient une opportunité de se débarrasser de lui à l'intersaison. Et elle vient tout droit d'Italie.

La Fio prête à tenter le coup !

Au sein de la direction madrilène, on est conscient que la Fiorentina est intéressé par le profil de Luka Jovic. Et d'après AS, la formation italienne a convaincu l'attaquant merengue de rejoindre ses rangs cet été. Il voit d'un bon œil l'idée d'évoluer une saison en Serie A, dans un championnat majeur dans lequel il n'a jamais joué.

De son côté, la 'Fio' ne lèvera pas l'option d'achat de Krzysztof Piatek qui va logiquement retourner au Hertha Berlin cet été. Le club qui a terminé 7ème de Serie A a donc besoin d'un avant-centre de toute urgence. Luka Jovic sera assuré d'avoir un temps de jeu conséquent. Idéal à quelques mois de la Coupe du monde au Qatar avec la Serbie.

Les deux clubs sont d'accord sur le fond. Il ne reste plus qu'à régler certains détails importants du transfert. Le prêt est la tendance qui se dessine. La Viola espère juste que le Real Madrid prendra en charge une partie du salaire (5 millions d'euros nets par an). Reste à savoir si ce prêt sera avec option d'achat ou non. Malgré les complications dans ce dossier, les dirigeants italiens sont confiants pour la suite.






Mercato Foot sur livefoot.fr foot live