Menu
31 Août 2022 09:25 - écrit par

Stade de Reims : 20M€, le pactole pour Jean-Pierre Caillot et les Rémois !



Le Stade de Reims a vécu un mercato difficile, ou plutôt délicat. Désossés de ses plus solides éléments, les Rémois semblent avoir été moins bons qu'à l'accoutumée pour remplacer ses fidèles gladiateurs. Hugo Ekitike ne verra pas son nom oublié si vite, bien qu'Ito ai déjà montré de très belles choses. Pentz ne semble pas au niveau de Rajkovic, parti contre une bouchée de pain, alors que Wout Faes, dossier prioritaire, n'avait toujours pas trouvé de porte de sortie ! 

Fofana parti à Chelsea, Wout Faes débarque à Leicester !

Mais les Blues de Chelsea en ont décidé autrement. En délogeant le prodigieux Wesley Fofana des rangs des Foxes, les Londoniens ont forcé les pensionnaires du King Power Stadium à trouver en urgence, un nouveau roc. Mais à cette période, peu de joueurs sont encore disponibles, hormis ceux qui disposent d'un bon de sortie depuis le mois de juin. 

Et c'est le cas du défenseur central rémois. Wout Faes était annoncé sur le départ depuis le début du mercato estival. Jean-Pierre Caillot l'avait confirmé à de nombreuses reprises, mais aucun club ne s'était encore penché sur le natif de Mol. Finalement, selon les informations de Santi Aouna, c'est bien en Premier League que devrait évoluer le Diable Rouge. Une Destination dont nous vous parlions déjà en mars dernier

L'international belge (1 sélection) aurait fait l'objet d'une offre de 20 millions d'euros avec bonus de la part des Foxes de Brendan Rodgers. Une offre acceptée par le Stade de Reims même si quelques détails restent à régler. Le joueur devrait passer sa visite médicale dans la journée. 

Titularisé à 3 reprises depuis le début de la saison par Oscar Garcia, Faes devrait donc bien quitter les Rémois avant la fin du mercato. Une grosse vente pour le club qui aura à coup sûr sa balance économique dans le vert (-12,6M€ pour le moment). Le Stade de Reims signe une nouvelle belle vente, la plus grosse de l'histoire du club, en attendant l'option d'achat obligatoire d'Hugo Ekitiké, activée en juin prochain.