Menu

ASSE : M'Vila revit depuis qu'il a rejoint l'Olympiakos


Poussé vers la sortie par Claude Puel, l'ex milieu de terrain de l'AS Saint-Etienne, Yann M'Vila, s'éclate depuis son départ de l'ASSE pour l'Olympiakos.

30 Novembre 2020 11:24 - écrit par Rédaction JF


Libéré de sa dernière année de contrat à l'AS Saint-Etienne, Yann M'Vila s'est engagé pour trois saisons avec l'Olympiakos de Mathieu Valbuena. Un choix que le milieu de terrain de 30 ans ne regrette pas une seule seconde. En effet, dans un entretien accordé à L'Equipe, Yann M'Vila a confié s'épanouir totalement en Grèce après une saison dernière très compliquée à l'ASSE

Yann M'Vila ne regrette pas son départ de l'ASSE

Yann M'Vila, milieu de terrain de l'Oympiakos
Yann M'Vila, milieu de terrain de l'Oympiakos
"Une seconde jeunesse, pas spécialement. Je n'ai que 30 ans. Je travaille beaucoup et, au tout début, ça n'a pas été facile. Pour mon premier match, je sors à la mi-temps parce que je suis "carbo". Mais là, je suis au top de ma forme. C'est mon meilleur niveau depuis les années rennaises. J'ai toujours eu les mêmes qualités. Peut-être que je ne les exploitais pas de la même manière, c'est vrai. Mais on peut dire ce qu'on veut : que tu sois fort mentalement, que tu sois qui tu veux dans ce monde, si tu n'as pas de confiance, tu ne peux pas t'exprimer à 100%", a déclaré M'Vila avant d'évoquer la confiance du staff et des dirigeants qu'il ressent au quotidien à l'Olympiakos.

"Et là, je suis en confiance,. Mes coéquipiers, mon coach, Christian Karembeu, François Modesto, toutes ces personnes me donnent de la confiance. J'aime beaucoup ce coach car il est proche de ses joueurs. Quand il me parle, il me dit ce qu'il attend de moi. Tout est fait pour que je me sente épanoui."

Interrogé ensuite sur son départ de l'AS Saint-Etienne, Yann M'Vila a confié n'avoir aucune rancoeur à l'encontre du coach de l'ASSE, Claude Puel

"Mon départ ? Non, je ne regrette pas les conditions car ce fut dans le respect et le calme. Avec Claude Puel, on a eu une vraie discussion d'hommes. Il m'a parlé comme j'attendais qu'il le fasse. On s'est dit ce qu'on avait à se dire, on s'est serré la main à la fin. " a t'il conclu.

Troisième de son groupe en Ligue des Champions - un groupe dominé par ManchesterCity et le FC Porto - l'Olympiakos qui a peu de chances de décrocher une deuxième place qualificative pour les 8e de finale, tentera face à l'Olympique de Marseille, ce mardi, de conforter sa troisième place synonyme d'Europa League