Menu

OM : Longoria recadré pour la succession de Villas-Boas


Le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Pablo Longoria, qui a multiplie les pistes pour la succession d'André Villas-Boas, est mis en difficulté sur une piste prioritaire.

11 Février 2021 08:10 - écrit par Rédaction JF


Pablo Longoria souhaite acter rapidement l'arrivée d'un nouvel entraîneur

Le 2 février 2020, André Villas-Boas a au lendemain de la fermeture du mercato d'hiver, annoncé en conférence de presse ne plus vouloir continuer à l'Olympique de Marseille, suite à un désaccord sur la politique sportive du club, faisant notamment référence à l'arrivée de Olivier Ntcham qu'il ne souhaitait pas. 

Depuis, le coach portugais a été mis à pied par la direction de l'OM. Le directeur sportif du club phocéen, Pablo Longoria, qui ne souhaite pas que l'intérim de Nasser Larguet dure trop longtemps, s'est donc mis en quête d'un entraîneur. Un coach qui ne sera peut-être pas Jorge Sampaoli, qui semble pourtant être le favori de Longoria

Le directeur sportif de l'Atletico Mineiro refroidit l'OM pour Jorge Sampaoli

Alors que de nombreux médias annoncent des discussions entre l'entraîneur argentin de l'Atletico Mineiro et l'Olympique de Marseille, le directeur sportif du club brésilien, Rodrigo Caetano, a sérieusement refroidi les ardeurs de son homologue de l'OM.

" Je ne travaille pas sur un plan B. C’est contraire à mon éthique. L’entraîneur de l’Atlético est Sampaoli. Ça ne sert à rien de se projeter sur un avenir hypothétique. Si quelque chose se passe, alors nous réagirons en fonction. Mais ce n’est pas le cas, donc je ne vois pas pourquoi je chercherais un remplaçant. Je travaille d’ailleurs avec Sampaoli sur les futurs projets du club. Contrairement à ce qui se dit partout, il n’a jamais émis le souhait de quitter le club et de mettre un terme à notre collaboration " a déclaré le dirigeant de l'Atletico.

Un discours peu surprenant. Les dirigeants sud-américains sont des grands habitués de ce genre de pseudo veto. Une manière de mettre la pression sur son entraîneur, de se dédouaner en cas de départ, et surtout de faire passer le message "Il ne partira pas gratuitement".